1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Tanguy Pastureau : Des saucisses en rut au ciné
2 min de lecture

Tanguy Pastureau : Des saucisses en rut au ciné

Le film "Sausage Party" suscite la polémique, puisqu'il présente une scène d'orgie où des toasts copulent avec des Knacki Balls et des radis. Or, il n'est interdit qu'aux moins de 12 ans, ce qui choque certaines familles pensant qu'elles allaient voir un dessin animé tout mignon.

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau : Des saucisses en rut au ciné
02:58
Tanguy Pastureau : Des saucisses en rut au ciné
03:02

Sausage Party, c’est un film d’animation sorti mercredi, comme Toy Story ou Shrek, mais il s'agit d'un film dont le héros est une saucisse. Donc les parents se disent "C’est mignon, ça ressemble à Cendrillon mais avec une saucisse à la place de la princesse, je vais y emmener les gosses". Or, indice, sur l’affiche du film, la saucisse a l’air très en forme, et le slogan du film est "Un héros va se dresser", donc on comprend vite que c’est aussi éloigné de Rox et Rouky que la vie de Philippe Poutou de celle de Kim Kardashian.

Deuxième indice, le film est interdit aux moins de 12 ans, fait rare en France. La Vie d’Adèle, qui montrait deux amoureuses en train de se léchouiller chaque pore de la peau, était aussi interdit aux moins de 12. Mais bon là, papa, maman et les enfants se disent "ça va, c’est un dessin animé, le truc le plus sulfureux qui puisse se produire, c’est que la saucisse dise que ça chatouille au moment où on la croque".

Seulement, Sausage Party n’est pas un dessin animé pour les piou-pious, puisqu’y figure une scène de sexe à plusieurs, c’est comme le sexe à deux sauf qu’on est obligé après d’expliquer à 12 personnes au lieu d’une que d’habitude ça nous arrive jamais et que ça doit être parce qu’on est fatigué. En gros, Franck, la saucisse s’unit avec son amoureuse Brenda, un pain à hot-dog, et il le fait comme dans une sextape de footeux, avec plein d’autres aliments, une banane se fait tripoter par un radis tandis qu’un champignon l’avale. 

C’est terrible. Après quand vous allez au marché, vous êtes excité à la vue de la première carotte, on vous prend pour un satyre vegan. Donc au cinéma Théo, 12 ans, se retrouve à demander "Dis papa, c’est normal que la tranche de pain de mie se fasse trouer par la grosse frite ?". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/