1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Tabac : les buralistes dénoncent une politique de santé "à côté du sujet"
1 min de lecture

Tabac : les buralistes dénoncent une politique de santé "à côté du sujet"

INVITÉ RTL - Gérard Vidal, président des buralistes transfrontaliers, réclame une hausse des prix du tabac à l’échelle européenne pour le tabac.

Gérard Vidal (au premier plan à droite), président des buralistes transfrontaliers, à Toulouse le 7 novembre 2005.
Gérard Vidal (au premier plan à droite), président des buralistes transfrontaliers, à Toulouse le 7 novembre 2005.
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
L'invité de RTL Petit Matin du 04 octobre 2017
03:52
La hausse des prix du tabac va-t-elle favoriser la contrebande ?
00:46
Julien Sellier & La rédaction numérique de RTL

Ils se sont donné rendez-vous ce mercredi 4 octobre, à 6 heures du matin, au 1 rue Eugène Renault à Maison Alfort, pour protester contre la hausse des prix du tabac. Ce mercredi, les buralistes vont lancer une opération escargot depuis Maison Alfort jusqu’au ministère de la Santé pour dénoncer la hausse successive des prix du paquet de cigarettes pour atteindre 10 euros en 2020.

"Toutes les politiques de santé ,elles ont été faites à côté du sujet", se justifie Gérard Vidal, le président des buralistes transfrontaliers. Alors que le prix du tabac devrait connaître 6 hausses successives dans les trois prochaines années, le représentant des buralistes transfrontalier dénonce la concurrence de plus en plus rude des pays limitrophes : "Aujourd’hui le paquet le plus vendu en France, il est à trois euros en Principauté d’Andorre".

Si le tabac fait toujours près 78.000 morts par an en France, Gérard Vidal assure que les buralistes "seront les premiers à faire de la prévention" si le gouvernement met en place une politique de santé qui leur convienne. "C’est le dernier commerce qui brille dans le milieu rural, on est en train de détruire les buralistes", se désole le président des buralistes transfrontaliers. Il reproche notamment à Emmanuel Macron de ne pas avoir attendu que les pays frontaliers augmentent le prix du tabac pour en faire de même, contrairement aux promesses du président de la République durant la campagne électorale.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/