1 min de lecture Suisse

Suisse : trois morts dans une fusillade, la piste du drame familial privilégiée

Les corps d'une femme, de son ex-mari, et de son nouveau compagnon ont été retrouvés sur un parking.

Des policiers suisses. (Illustration)
Des policiers suisses. (Illustration)
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les corps de trois personnes décédées ont été découverts lundi 3 novembre matin sur un parking près de la gare de Wilderswil, dans l'Oberland bernois près d'Interlaken, a indiqué la police locale.

La porte-parole a simplement dit que la police avait été prévenue à 07H00 (06H00 GMT) de la présence de ces corps mais s'est refusée à toute précision sur les circonstances. Selon la presse ils ont été tués lors d'une fusillade.

La piste du drame familial dans la communauté portugaise

Selon le journal Tages Anzeiger, il s'agit d'un drame familial, touchant la communauté portugaise. L'ex-mari aurait abattu son ex-femme, qui s'était remariée il y a deux mois, ainsi que son nouveau mari. Il aurait ensuite mis fin à ses jours.

Les trois morts seraient tous de nationalité portugaise, et étaient âgés entre 40 et 50 ans. Selon un témoin, retrouvé par le journal, l'ex-mari terrorisait depuis un certain temps son ex-femme, et l'avait menacée.

À lire aussi
Le drapeau arc-en-ciel est le symbole de la communauté LGBTQ+ homophobie
Suisse : une loi sanctionnant l'homophobie approuvée à 62% par référendum

Cette version n'est pas confirmée pour le moment par la police. Sur place, un large périmètre a été bouclé par la police. Des autobus ont été placés sur le parking de manière à empêcher les élèves d'une école voisine de voir les corps, et une tente a été dressée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Suisse Meurtre Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants