1 min de lecture Daesh

"Stop djihadisme" : 40% des personnes signalées sont des femmes

Le service Stop djihadisme lancé par le gouvernement en avril 2014 permet de signaler les craintes de radicalisation dans son entourage.

Irak : des djihadistes de l'Etat Islamique (illustration).
Irak : des djihadistes de l'Etat Islamique (illustration). Crédit : AFP PHOTO / HO / WELAYAT SALAHUDDIN
Édouard Nguyen

Mis en place en avril 2014, un numéro vert permet de signaler des risques de radicalisation dans son entourage. Le gouvernement propose "à ceux qui s'interrogent ou s'inquiètent d'un possible embrigadement de l’un de leurs proches d’avoir un entretien détaillé, indispensable pour établir un diagnostic". Depuis les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, le nombre de signalements aurait bondi, passant de 200 cas par mois à 112 en seulement sept jours.

La ligne du numéro vert (0 800 00 56 96) mise en place par le gouvernement est ouverte du lundi au vendredi, de 8 heures à 18 heures. Un formulaire en ligne permet de remplir une déclaration depuis un ordinateur. Les données récoltées par le service, qui couvrent avril 2014 et octobre 2015, permettent de faire un premier bilan.

Loin des idées reçues, 40% des cas de radicalisation signalés concernent des femmes, indique Les décodeurs du Monde. Ce sont surtout des familles inquiètes qui appellent ce numéro. Plus d'un appel sur cinq concerne par ailleurs des mineurs. La moitié des personnes signalées sont des convertis. Un appel sur dix signale des personnes déjà parties faire le jihad. Sur 3.645 signalements, 378 personnes seraient parties faire le jihad.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Daesh Jihadisme Jihadistes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants