1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Sportifs français les mieux payés en 2014 : Parker devant Benzema et Ribéry
3 min de lecture

Sportifs français les mieux payés en 2014 : Parker devant Benzema et Ribéry

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Tony Parker
Tony Parker
Crédit : ANDREW D. BERNSTEIN / NBAE / Getty Images / AFP
Les Auditeurs ont la Parole du 20/02/2015
29:48

Sportifs français les mieux payés en 2014 : Parker devance Benzema et Ribéry

Pour la deuxième année consécutive, le sportif français le mieux payé n'est pas un footballeur. Avec des émoluments de 16 millions d'euros en 2014, Tony Parker occupe une nouvelle fois la tête du classement des athlètes les mieux payés, concocté par L'Équipe.

La méthodologie prend en compte l'ensemble des revenus perçus du 1er janvier au 31 décembre 2014, à savoir les salaires bruts avant charges sociales et impôts, auxquels sont notamment ajoutés les "extras" tels que les primes de matchs, les contrats publicitaires et les primes à la signature.

Deuxième du classement l'an dernier, la star du Bayern Munich Franck Ribéry (également désigné sportif le plus "agaçant" en décembre dernier) s'est fait dépasser par Karim Benzema, dont les revenus ont augmenté de 3,6 millions d'euros entre 2013 et 2014.

Les footballeurs sont encore bien représentés, et trustent 6 des 10 premières places.
Parmi eux, Blaise Matuidi signe la plus forte progression. 41e du classement l'an dernier, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain gagne 35 places et pointe au 6e rang du classement, avec des revenus de 9,8 millions d'euros.

Comment expliquer les salaires faramineux de certains sportifs ?


Invités du débat de RTL Midi : Olivier Bischoff, directeur général psLIVE Sport et Emilie Fer, championne olympique en kayak en 2012 et championne du monde en 2013.

La rédaction vous recommande

Le plan anti-fraude de la SNCF

La SNCF a présenté ce matin un vaste plan de lutte contre la fraude, annonçant que le tarif de l'amende pour les voyageurs sans billets passerait, à partir du 2 mars, de 35 à 50 euros. 
   
Cette amende peut, si elle n'est pas réglée par le contrevenant, être majorée jusqu'à 375 euros. Le montant de l'amende n'avait pas été revalorisé depuis 2003, a précisé la SNCF lors d'une conférence de presse. 
   
La SNCF va également augmenter les contrôles à bord des trains, ainsi qu'à quai, avant et après le voyage. Le délai de recouvrement des procès-verbaux est allongé, et passe de deux à quatre mois, tandis qu'un droit de communication a été ouvert par le ministère de l'Intérieur, donnant accès à ses fichiers pour la SNCF, afin de permettre l'identification des fraudeurs. 

Par ailleurs, la répression à l'encontre des 22.000 multi-fraudeurs recensés sera durcie: le seuil au-delà duquel un fraudeur devient multi-fraudeur est abaissé de 10 à 5 procès-verbaux, et le dépôt de plainte devient systématique. 

Chaque année, un million d'amendes sont payées à bord des trains, mais le taux de recouvrement des procès-verbaux n'est que de 10%. La fraude coûte chaque année 30 millions d'euros à la SNCF. 

Fraude à la SNCF : approuvez-vous l'augmentation du prix des amendes ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

Sondage
Fraude à la SNCF : approuvez-vous l'augmentation du prix des amendes ?*
La rédaction vous recommande

Epidémie de grippe: Touraine déclenche le plan sanitaire ORSAN

La ministre de la Santé Marisol Touraine a déclenché hier à l'échelle nationale le plan ORSAN d'organisation de l'offre de soins en situations sanitaires exceptionnelles pour répondre à l'ampleur de l'épidémie de grippe saisonnière qui a déjà touché plus de 2 millions de personnes.
  
Marisol Touraine, qui s'est rendue hier soir à l'hôpital Lariboisière à Paris, a "rappelé l'importance de la vaccination anti-grippale, en particulier pour les personnes âgées et le personnel de santé", a précisé le ministère pour qui "le pic de l'épidémie n'est pas encore atteint".
  
Plusieurs instructions avaient été adressées en janvier et février aux agences régionales de santé (ARS) et aux établissements de santé pour faire face à l'épidémie, a rappelé le ministère.
  
Le plan ORSAN, décliné au niveau régional, comprend la mobilisation du secteur ambulatoire (médecine libérale) pour ne recourir à l'hospitalisation que pour les situations d'urgences le nécessitant. Des recommandations concernant la prise en charge et le traitement des cas de grippe ont déjà été diffusées.
  
245 nouveaux cas graves de grippe ont été hospitalisés en réanimation la semaine dernière, portant à 728 le nombre total de cas graves répertoriés depuis le 1er novembre, dont 72 ont abouti à des décès.

La rédaction vous recommande

Nous attendons vos commentaires et vos avis.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/