2 min de lecture Syrie

Son ex-mari serait parti faire le jihad en Syrie avec leur fille de 3 ans

REPLAY / TÉMOIGNAGE - Magali Laurent, une mère française de 35 ans, lance un appel au secours à l'État : son ex-mari aurait emmené leur petite fille de 3 ans en allant faire le jihad en Syrie.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
La petite Lila, 3 ans et demi, aurait été enlevée par son père parti en Syrie pour faire le jihad Crédit Image : KARAM AL-MASRI / AFP | Crédit Média : Franck Antson | Durée : | Date : La page de l'émission
Franck Antson - correspondant RTL dans le Nord
Franck Antson et Julien Quelen

Il y a quinze jours, la fille de Magali Laurent, une mère de 35 ans habitante de Puteaux, dans la banlieue parisienne, devait rentrer de vacances qu'elle passait en Tunisie en compagnie de son père. Aujourd'hui, la petite fille âgée de 3 ans et demi reste introuvable, et tout porte à croire que son père l'a emmenée avec lui en Syrie, où il serait allé via la Turquie pour faire le jihad. 

En larmes, Magali Laurent brandit la photo de sa petite Lila, en imaginant le pire. Son père, franco-tunisien, qui a dit à ses proches qu'il ne reviendrait pas, lui a simplement parlé via internet d'une épreuve lancée par Allah. Même si la garde se passait bien depuis le divorce, cette maman raconte comment l'homme s'est radicalisé depuis qu'il a perdu son travail ; portant la barbe et la djellaba, cautionnant les attentats de Charlie Hebdo... Elle lance donc un appel au secours. 

Elle doit être dans un environnement de violences, elle doit me réclamer. C'est juste affreux

Magali Laurent, la mère de la petit Lila
Partager la citation

"S'il vous plait retrouvez-là, implore-t-elle au micro de RTL. Cette petite fille est en danger, elle ne doit rien comprendre. Son père est irresponsable, il cautionnait les gens qui partaient en disant oui, ils vont aider, ce genre de choses. Qu'il aille le faire, mais tout seul. Qu'il n'embarque pas une petite file de 3 ans et demi. C'est de la folie. elle doit être dans un environnement de violences, elle doit me réclamer. C'est juste affreux, je ne sais même pas où elle est..."

Impossible de les localiser pour le moment

Maître Franck Berton, son avocat, réclame que le parquet antiterroriste soit saisi avec des moyens internationaux. "On sait que les enfants sont accueillis dans les camps d'entraînement. En de pareilles circonstances, il faut que l'État turc puisse immédiatement interpeller cet homme, que les photos de la petite fille soient partout. Si maintenant elle a quitté la Turquie et qu'elle est passée en Syrie, les choses vont être un peu plus compliquées", estime-t-il ainsi pour RTL.

À lire aussi
Des rebelles syriens le 27 février 2020 à Saraqib dans la province d'Idleb, en Syrie. Syrie
Syrie : retour sur des mois de conflits à Idleb et trois cessez-le feu

Les derniers messages du père envoyés à sa famille ont été reroutés par la Grande-Bretagne... Une technique classique de jihadistes pour brouiller les pistes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie Jihad Kidnapping
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants