1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. SFR : pourquoi certaines boutiques seront fermées samedi 1er avril
2 min de lecture

SFR : pourquoi certaines boutiques seront fermées samedi 1er avril

ÉCLAIRAGE - Les salariés ont décidé de cesser le travail et d'organiser des rassemblements dans une vingtaine de villes de France.

Une enseigne SFR à Dunkerque, le 1er avril 2014 (image d'illustration)
Une enseigne SFR à Dunkerque, le 1er avril 2014 (image d'illustration)
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
SFR : pourquoi certaines boutiques seront fermées samedi 1er avril
03:33
Ludovic Galtier & Éric Vagnier

Les consignes et les mots d'ordres ont été relayés par les syndicats. Les employés de SFR sont appelés à cesser le travail dans une vingtaine de villes de France. En quelques mois, 200 boutiques sur 600 ont fermées sur le territoire français. Et dans celles qui restent, les effectifs fondent : au total, 1.500 postes sont en train de disparaître. La situation est devenue invivable pour les salariés de SFR Distribution. "Faire tourner un magasin avec deux-trois vendeurs ou travailler avec une seule personne le matin ou une seule personne le soir, c'est compliqué", confie l'un d'eux au micro de RTL.

Il s'agit donc bien d'une grève contre la dégradation de leurs conditions de travail. Les salariés expriment leur malaise : moins de boutiques, moins de personnel mais quasiment autant de clients. Les magasins se transforment en salle d'attente. "En magasin, on n'est plus là pour faire des propositions ou du conseil, on est là pour régler les problèmes", déplore un autre salarié.

La direction justifie les fermetures de boutiques par l'effondrement des ventes en magasin. Les nouveaux clients souscrivent via Internet, gèrent leur compte à distance, sauf qu'en cas de problème, ils se précipitent en boutique SFR. Dans ces cas-là, les vendeurs sont démunis. "Des box qui volent en magasin lorsqu'un client est mécontent, ça arrive", se désespère un employé. "Quelqu'un qui vient avec sa voiture et qui menace de rentrer dans le magasin, ça arrive. Des incivilités, c'est tout le temps." L'employé comprend toutefois la colère des clients. "Si le client en est arrivé là, il faut comprendre pourquoi. Il suffit de voir une facture SFR, il faut faire maths supérieures pour les comprendre."

Suppression d'un tiers des emplois au nom de la compétitivité

SFR détient le record des plaintes. L'entreprise est en pleine restructuration depuis son rachat par Numéricable de Patrick Drahi. L'objectif de SFR est de compter des effectifs à peu près comparables à ceux de Free et Bouygues Telecom. Et cela passe par la suppression d'un tiers des emplois au nom de la compétitivité. La direction s'est engagée à ce qu'il n'ait pas de licenciements secs, seulement des départs volontaires encouragés par un dispositif généreux  : les indemnités de départ peuvent aller jusqu'à 2 mois et demi de salaire par année d'ancienneté.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/