1 min de lecture Écologie

"Serions-nous tous des ordures ?", demande Nicolas Domenach

REPLAY / BILLET - Le journaliste a été tout tourneboulé en apprenant que les dépôts sauvages de détritus augmentaient de plus de 20% par an, et dans les forêts les plus prestigieuses.

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
"Serions-nous tous des ordures ?", demande Nicolas Domenach Crédit Image : ANDREAS SOLARO / AFP | Crédit Média : Nicolas Domenach | Durée : | Date : La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

"Serions-nous tous des ordures ?, demande Nicolas Domenach. "Certes non. Mais il en est qui le sont plus que d’autres. Et j’étais vert de rage en lisant que les pollueurs clandestins faisaient feu de tous bois et sous bois", lance le journaliste. Il rappelle que l'Office national des eaux et forêts va installer des systèmes de photo-surveillance "pour tenter de piéger les petits malins qui, à Fontainebleau, Verneuil, Sénart et dans tous les domaines boisés, s’en vont vider leurs caves ou leurs greniers, déverser leurs gravats de chantier, et jeter leurs poubelles". Il poursuit : "Gare aux selfies pourris ! En tout cas, quitte à se retrouver dans des décharges à ciel ouvert, je préfère encore rester prendre un café terrasse à Paris où les jeunes filles sont en fleur, même quand ce n’est pas le printemps".

"Alors qu’on pourrait consacrer des sommes toujours plus importantes à l’éducation ou aux transports, c’est la lutte contre la saleté qui devient un gouffre", peste Nicolas Domenach, qui note que l’incivilité gagne partout. Mais il ne faut pas pour autant désespérer. "Ségolène Royal a quand même gagné quelques arbitrages importants. Mais la ministre autoritaire en a aussi perdu, ce qui prouve qu’il ne suffit pas de réussir la COP21 pour devenir 'Vert-tueux', et pareil pour les citoyens délinquants qui transforment cités et forêts en dépotoirs au point qu’on multiplie désormais les règlements et les punitions, en vain pour le moment", lance-t-il.
"Vous verrez que dans quelques années, il y aura partout comme dans certaines villes anglaises des caméras parlantes qui vous interpelleront directement : 'Arrêtez de jeter n’importe quoi pas terre. Veuillez ramasser vos mégots et votre grand-mère !'", prédit-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Polémique Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants