1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Sécurité routière : ces automobilistes étrangers qui échappent encore aux contraventions en France
1 min de lecture

Sécurité routière : ces automobilistes étrangers qui échappent encore aux contraventions en France

Si les conducteurs européens doivent payer les contraventions reçues en France, ce n'est pas le cas de la Grande-Bretagne, de l'Irlande et du Danemark.

Un radar automatique (illustration).
Un radar automatique (illustration).
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
Claire Gaveau
Claire Gaveau

En 2011, une nouvelle directive européenne fait supprimer les frontières des contraventions. Mais quatre ans plus tard, trois pays résistent encore et échappent aux amendes sur le territoires français. C'est le cas de l'Irlande, du Danemark mais surtout de la Grande-Bretagne.

Les Anglais, qui peuvent donc rouler en toute impunité sur les routes françaises, profitent largement de ce privilège et se distinguent en occupant la première place des plus mauvais automobilistes étrangers. Avec 500.000 britanniques flashés chaque année, ils sont à égalité avec les Allemands mais devant les Italiens (350.000), les Espagnols (350.000) et les Belges (330.000), selon les chiffres de la sécurité routière publiés dans Le Parisien.

Pourquoi les trois pays y échappent ?

Si la Grande-Bretagne, l'Irlande et le Danemark arrivent encore à éviter les contraventions, seulement les infractions constatées par les radars, cela devrait évoluer en 2017. "La directive européenne de 2011 qui facilite les poursuites en Europe était inscrite dans le cadre de la coopération police-justice à laquelle ces trois États ne sont pas tenus (...) Mais depuis février, la directive relève désormais de la coopérative transport", a expliqué Jean-Yves Salaün, délégué général de l'association Prévention routière, au quotidien. 

90 millions d'euros d'amendes étrangères entre 2012 et 2014

Une évolution positive pour "mettre fin au sentiment d'impunité et améliorer la sécurité routière", selon Céline Kastner, directrice juridique de l'Automobile Club. 

À lire aussi

Une bonne chose pour la sécurité routière mais aussi pour les caisses de l'État. Alors que les véhicules étrangers représentent 6,3% du trafic routier et 21% des véhicules flashés, les contraventions étrangères ont permis à l'État français de gagner 90 millions d'euros entre 2012 et 2014 grâce aux seuls contrevenants européens. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.