1 min de lecture Terrorisme

Salah Abdeslam : les informations concernant sa radicalisation transmises trop tard par la Belgique

Les services de renseignements belges connaissaient la radicalisation de Salah Abdeslam. Une information transmise trop tard aux autorités françaises.

Salah Abdeslam est incarcéré à la prison de Fleury-Merogis (Essonne).
Salah Abdeslam est incarcéré à la prison de Fleury-Merogis (Essonne). Crédit : DSK / POLICE NATIONALE / AFP
Paul Véronique
Paul Véronique
Journaliste

Un retard dans la transmission d'informations entre services de renseignements belges et français a facilité la fuite de Salah Abdeslam vers la Belgique. Une information révélée dimanche 3 juillet par le rapporteur de la commission parlementaire française sur les attentats. La Belgique avait connaissance de la radicalisation du jihadiste mais a tardé à inscrire l'information dans la base de données du Système d'information Schengen (SIS II). Alors que Salah Abdeslam tentait de fuir vers la Belgique, quelques heures après les attentats du 13 novembre, il avait été arrêté par les gendarmes. Contrôlé en compagnie de deux personnes aux alentours de 9 heures 10 du matin, à Cambrai, il avait présenté des papiers à son nom. Les forces de l'ordre l'avaient retenu en raison de son inscription au fichier SIS II mais seulement pour des faits de droit commun. De fait, la voiture avait été autorisée à repartir une demi-heure après le contrôle. La procédure classique en l'espèce.

"Mais alors que Salah Abdeslam était connu des services belges comme appartenant à la mouvance jihadiste, pour quelle raison cette information ne figurait pas dans le fichier...", s'interroge le rapporteur de la commission d'enquête. S'il y avait figuré, les gendarmes auraient pu l'interpeller directement au moment du contrôle. Plus d'une heure après l'avoir laissé repartir, les gendarmes apprendront des autorités belges son appartenance à la mouvance jihadiste. Trop tard, il leur a filé entre les doigts. Il sera finalement arrêté en Belgique après plus de 4 mois de cavale, le 18 mars. Transféré en France depuis, il est détenu en quartier d'isolement à Fleury-Mérogis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Attentats à Paris Salah Abdeslam
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants