1 min de lecture Environnement

Roundup : l'Union européenne va trancher sur une possible interdiction du désherbant

REPLAY - Certains députés européens ont testé leur urine afin de démontrer la toxicité du désherbant, qui fait débat depuis de nombreuses années.

Le désherbant Roundup
Le désherbant Roundup Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
et La rédaction numérique de RTL

Le sujet concerne jardiniers, agriculteurs mais aussi particuliers... L'autorisation du glyphosate en Europe arrive à échéance le 30 juin. Une date déterminante alors que les experts de la Commission européenne doivent voter sa prolongation pour dix ans. Un acte, loin d'être anodin, à l'heure où le Roundup, le désherbant le plus utilisé au monde, ne cesse de faire polémique et ce depuis de nombreuses années. S'il est jugé dangereux par de nombreux ONG et députés, le Parlement européen s'est montré plus prudent le mois dernier. Ce dernier avait préconisé une homologation plus courte du glyphosate. Une nouvelle autorisation de sept ans seulement, au lieu de dix ans, ainsi qu'une interdiction pour les usages non professionnels. Un avis qui ne devrait pas être suivi par la Commission européenne.

La polémique est telle que certains députés ont même testé leur urine. Un acte symbolique pour dénoncer la toxicité du produit, démontrée selon eux par plusieurs études. L'année dernière, le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l'Organisation mondiale de la santé a classé le glyphosate comme cancérogène probable. Des résultats contredits par un autre comité de l'OMS dans une étude parue mardi 17 mai, à la veille d'un débat déterminant. Une étude largement pointée du doigt par les ONG qui dénonce un conflit d'intérêts. Certains des experts qui ont participé à cette étude seraient proches de quelques producteurs.
Mais une seule certitude à l'heure actuelle : ces résultats confortent l'avis de l'agence de santé européenne qui considère que le glyphosate n'est pas cancérogène. Or, c'est sur son avis que se basent les experts européens pour leur décision. Bruxelles se prononce ce mercredi 18 mai sur la ré-autorisation du produit

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Pesticides
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants