1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Rhône-Alpes : reprise "progressive" du trafic TER
1 min de lecture

Rhône-Alpes : reprise "progressive" du trafic TER

Le trafic des TER reprend progressivement en Rhône-Alpes suite à l'accord entre les contrôleurs et la direction de la SNCF.

Un TER en Lorraine (illustration).
Un TER en Lorraine (illustration).
Crédit : AFP / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN
La rédaction de RTL & AFP

Le trafic des TER reprenait "progressivement" en Rhône-Alpes dimanche vers 17h30 à la suite d'un accord conclu entre les contrôleurs de l'établissement de Lyon qui avaient exercé leur droit de retrait après l'agression de deux d'entre eux et la direction de la SNCF.

"Une nouvelle rencontre cet après-midi entre la direction et les organisations syndicales de l'établissement de Lyon, qui compte 600 agents, a débouché à 16h30 sur un accord permettant une reprise progressive du service", a déclaré une porte-parole de la direction régionale.

Cependant, aucune précision sur la teneur de l'accord n'a été donnée.

L'objectif d'un service normal lundi matin

Des représentants de la direction régionale sont ensuite partis dans l'après-midi pour rencontrer les contrôleurs de l'établissement de Chambéry (410 agents), également concernés, pour trouver un accord avec eux, a-t-elle dit.

À lire aussi

"Notre objectif est d'arriver à un service normal lundi matin", a déclaré la porte-parole, soulignant que "ce premier accord était une bonne chose à la fois pour les voyageurs qui ont connu des déplacements difficiles depuis vendredi et pour le service public".

Les agresseurs des deux contrôleurs toujours en fuite

Samedi, une "grande majorité" de contrôleurs de la région Rhône-Alpes a exercé son droit de retrait après la violente agression de deux contrôleurs dans un TER Lyon-Grenoble par trois hommes alcoolisés toujours en fuite.

L'un des contrôleurs, frappé au visage avec une bouteille, a eu le nez fracturé et des lésions faciales, et son collègue une côte cassée, entraînant respectivement 11 et 8 jours d'ITT.

"Il faut sortir de cette situation de retrait et pour cela il faut trouver une solution avec les organisations syndicales pour organiser la reprise", avait déclaré pour sa part sur France Info le président de la SNCF, Guillaume Pepy, ajoutant: "je souhaite que la situation de service public redevienne normale le plus vite possible, les voyageurs de Rhône-Alpes n'y sont pour rien."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/