1 min de lecture Auto

Rétromobile 2015 : le salon des passionnés et des amateurs de voitures anciennes

REPLAY - Les amoureux des véhicules anciens ont rendez-vous du 4 au 8 février au Parc des Expositions de la porte de Versailles, pour la 40ème édition du Rétromobile.

auto radio Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Rétromobile 2015 : le salon des passionnés et des amateurs de voitures anciennes Crédit Image : Rigondeaud Damien | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux Journaliste RTL

C'est un salon pour tous les nostalgiques d'une époque où la voiture n'était pas associée à la pollution et aux encombrements, et où la consommation n'était vraiment pas un souci. Rétromobile se tient jusqu'au 8 février à Paris.

C'est le cas des trois Bugatti "Royal" venant du musée de Mulhouse, dont une baptisée "la Coupé du patron". Une automobile symbolique, puisqu'elle a été utilisée personnellement par le fondateur Ettore Bugatti.

Elles sont impressionnantes par leur gabarit : ces autos mesurent 6,50 mètres et pèsent plus de 3 tonnes et sont toutes motorisées par un huit cylindres, avec une vitesse de pointe d'un peu plus de 150 kilomètre-heure pour des véhicules des années 30.

Impressionnant aussi : un char Tigre de la Deuxième Guerre mondiale, qui mesure plus de 10 mètres de long pour un poids de 70 tonnes. Il est capable de rouler à 45 kilomètres-heure avec son énorme V12 Maybach de 24 litres de cylindrée et de 700 chevaux. La consommation dantesque frise le litre aux 100 mètres. Son blindage était pratiquement invulnérable aux tirs anglo-américains.

La collection Baillon aux enchères

À lire aussi
Des voitures d'occasion (illustration) auto
Coronavirus et confinement : les ventes de voitures en chute libre

Le monde de la voiture ancienne aura surtout les yeux braqués sur une vente aux enchères d'exception, organisée par la société Artcurial et la collection Baillon, du nom d'un transporteur de Niort qui avait accumulé des voitures souvent uniques (Talbot, Hispano-Suiza, Delahaye, Delage...).

Pendant près de cinquante ans, cette collection de dizaines de véhicules était restée sous des hangars avec des tôles rouillées et des capotes arrachées. La pièce vedette est une rarissime Ferrari 250 California décapotable, passée entre les mains, entre autres, d'Alain Delon dans les années 60. Elle devrait être vendue 10 millions d'euros.

Au total, cette vente aux enchères devrait atteindre des records astronomiques : pas moins de 42 millions d'euros.

RTL vous recommande
Lire la suite
Auto Voitures anciennes Rétromobile
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants