1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Retraites : François Lenglet évoque les bonnes raisons et la mauvaise de faire la réforme
2 min de lecture

Retraites : François Lenglet évoque les bonnes raisons et la mauvaise de faire la réforme

Pour François Lenglet, Emmanuel Macron "a fait de cette réforme un totem qu’il veut remporter". Il évoque les différentes raisons qui poussent le chef de l'État à vouloir réformer.

Retraites (image d'illustration)
Retraites (image d'illustration)
Crédit : Joël SAGET / AFP
Lenglet-Co and You du 15 septembre 2022
00:02:55
LENGLET-CO - Les bonnes raisons et la mauvaise de faire la réforme des retraites
00:02:55
François Lenglet

Le rapport annuel du conseil d’orientation des retraites est publié ce jeudi 15 septembre. Surprise, il va annoncer un excédent financier du régime de retraite français. Le COR devrait en effet annoncer un peu plus de trois milliards d’euros de bénéfice pour notre régime, après 900 millions d’euros l’année dernière. 
 
On pourrait se dire : pourquoi réformer si les comptes sont dans le vert ? Attention. D’abord, il s’agit d’un excédent de 3 milliards pour des dépenses de 350 milliards. Ça fait moins de 1%. En fait, on est à l’équilibre. Et on l’est après une année où la croissance a été exceptionnelle, près de 7%, ça n’est pas arrivé depuis 50 ans. Celui qui se rassurerait avec les comptes de 2021 ressemble au joueur qui compte gagner sa vie au casino après avoir gagné une fois. Les prévisions sont bien moins favorables.
 
On peut parfois s'y perdre avec ces rapports, qui peuvent être contradictoires. Les rapports du COR, c’est la Samaritaine de la statistique, on y trouve tout, tous les scénarios, optimistes comme pessimistes. À sa décharge, c’est difficile de faire des prévisions à vingt ou trente ans. D’autant qu’il mélange, pour le faire, de nombreux indicateurs, qui à chaque fois sont estimés. Qui peut prévoir la fécondité des Français en 2050, l’efficacité du travail, qu’on appelle la productivité, en 2060, l’immigration, la croissance, le taux de chômage de 2070 ? On en est réduit à faire des hypothèses.

Les raisons de la réforme

Sur quoi repose alors ce projet de réforme ? On sait quand même deux ou trois choses simples, qui sont autant de bonnes raisons de faire une réforme, même s’il y a aussi une mauvaise raison. Un, le vieillissement est inéluctable. Ça veut dire qu’il y aura plus de retraités, donc plus de pensions à financer. Deux, nous avons un État-providence très important, et nous en voulons toujours plus. Pour l’étendre, par exemple pour le 4e âge, on peut bien sûr augmenter encore les impôts, mais on risque de tuer la bête. Mieux vaut agrandir l’économie, en travaillant davantage, pour accroître les revenus des cotisations. Trois, on travaille en France moins qu’ailleurs. La quantité d’heures travaillées par habitant est la plus faible du monde développé. On a donc de la marge.
 
La mauvaise raison, c’est l’obsession du Président de la République, qui a fait de cette réforme un totem qu’il veut remporter, comme dans Koh Lanta. Après l’échec du premier mandat sur le sujet, il en a fait le test de sa capacité à changer le pays, le marqueur de sa réussite. Emmanuel Macron et la réforme des retraites, c’est un peu comme François Hollande et l’inversion de la courbe du chômage, c’est une idée fixe. Et cela explique la précipitation avec laquelle il engage l’affaire cette fois-ci. Précipitation qui, malheureusement, peut compromettre une nouvelle fois l’issue de l’affaire. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire