1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Retraite chapeau de Philippe Varin : les salariés de PSA se sentent trahis
2 min de lecture

Retraite chapeau de Philippe Varin : les salariés de PSA se sentent trahis

REPLAY - Les salariés de PSA Peugeot Citroën se sont indignés du versement d'une retraite chapeau à l'ancien patron du groupe, Philippe Varin.

Julien Sellier
Julien Sellier
Retraite chapeau de Philippe Varin : les salariés de PSA se sentent trahis
02:38
Julien Sellier & Christophe Pacaud & Bénédicte Tassart

L'ancien président du directoire de PSA Peugeot Citroën, Philippe Varin, qui a quitté son poste début 2014, touchera bien une retraite chapeau d'environ 300.000 euros par an, alors qu'il avait déclaré renoncer à un tel dispositif en 2013. Les salariés, réunis ce mercredi devant l'usine de Sochaux (Doubs), se sentent trahis et ont exprimé leur indignation.

C'est du vol. Il reçoit de l'argent sur le dos des ouvriers.

Un salarié de PSA

Stéphane Le Foll a, lui aussi, exprimé son mécontentement en apprenant la retraite supplémentaire de Philippe Varin. "Quelle image donne-t-on à l'exemplarité ou au mérite ?", a fustigé le porte-parole du gouvernement.

Robert Ménard entendu par la police

Robert Ménard a été entendu ce mercredi par la police judiciaire de Montpellier. Le maire de Béziers (Hérault) a dû s'expliquer sur le fichage des élèves supposés musulmans, qu'il aurait mis en place dans sa commune.

Rappelons que lundi soir, Robert Ménard a été l'invité de l'émission Mots croisés sur France 2. Au cours du débat, il a reconnu détenir des statistiques sur les écoliers de sa ville, en fonction de leur religion. Selon lui, 64,6% d'entre eux seraient musulmans. Face aux révélations faites par l'élu FN, une enquête préliminaire a par ailleurs été ouverte par le procureur de Béziers.

Claude Bartolone se lance dans la course aux régionales

À lire aussi

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a annoncé ce mercredi vouloir représenter le Parti socialiste aux élections régionales en Île-de-France, au mois de décembre 2015. Le ténor PS s'est dit prêt à renoncer à la présidence de l'Hémicycle, s'il était élu.

"Si ma candidature peut permettre le rassemblement, je la déposerai", a affirmé l'ancien président du Conseil général de Seine-Saint-Denis, à la veille de la clôture des candidatures, ce jeudi 7 mai. Les militants PS devront se prononcer le 28 mai prochain, pour désigner la tête de liste.

À écouter également dans ce journal

- François Hollande a défendu fermement la réforme du collège. "J'entends le concert des immobiles, ce sont souvent les plus bruyants, ceux qui, au nom de l'intérêt général supposé, défendent leurs intérêts particuliers", a-t-il dénoncé.
- Le parti nationaliste religieux Foyer juif a conclu un accord avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Cette coalition confère à ce dernier une majorité minimale de 61 sièges sur 120 au Parlement pour gouverner.

RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/