2 min de lecture Restos du Coeur

Restos du coeur : une bénévole raconte comment se déroule une journée type

REPLAY / DOCUMENT RTL - Astrid, bénévole dans le XIVe arrondissement de Paris, explique ce qu'elle vit au sein des Restos du Coeur qui ont lancé leur 31e campagne lundi.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
Restos du coeur : une bénévole raconte comment se déroule une journée type Crédit Image : PATRICK KOVARIK / AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

Les Restos du Coeur ont lancé lundi leur 31e campagne où près d'un million de personnes vont bénéficier de nourriture et de boissons jusqu'en mars soit près de 128 millions de repas servis et ce grâce aux 69.000 bénévoles à travers la France. Astrid est bénévole depuis 16 ans, et raconte comment s'est passée la première journée dans le XIVe arrondissement de Paris, 30 rue de Gergovie.

"Tout s'est bien passé, explique-t-elle.On a inscrit une cinquantaine de familles, nous en sommes après une semaine d'inscriptions 298 familles, l'hiver dernier il y en avait 913. Car il faut s'inscrire au préalable."

Les profil des familles qui viennent a évolué selon Astrid qui observe que beaucoup de femmes seules avec enfant s'inscrivent, ainsi que de plus en plus de personnes retraitées, quelques étudiants et quelques familles nombreuses.

Il y a des gens qui ont honte, toujours

Astrid, bénévole aux "Restos"
Partager la citation
À lire aussi
Un volontaire des Restos du coeur faisant l'inventaire de la marchandise Toulon
Toulon : une tonne de marchandises volée dans un centre des Restos du Cœur

Le tabou de se rendre aux restos du Coeur n'est toujours pas brisé témoigne Astrid. "Il y a des gens qui ont honte, toujours, explique-t-elle. Ils se sentent mal à l'aise, on les accueille on les rassure, on leur dit que ça peut arriver à tout le monde. On peut prendre la personne à part et lui dire qu'on est là pour les aider et qu'il n'y a pas à avoir honte."

Qu'est-il compliqué à gérer en tant que bénévole ? "On a des cas difficiles, raconte Astrid. On a par exemple une femme qui est frappée par son mari qui ne touche pas de salaire, on l’entoure du mieux que l'on peut. On a aussi une maman qui a dormi trois soirs dehors l'été avec son bébé. Il faut savoir gérer la détresse des gens."

Cette fonctionnaire à la retraite assure que c'est un lieu "d'accueil" où on échange. "Ce n'est pas que de la distribution, insiste-t-elle. Ça me fait du bien d'aller là-bas."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restos du Coeur Don Associations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780691294
Restos du coeur : une bénévole raconte comment se déroule une journée type
Restos du coeur : une bénévole raconte comment se déroule une journée type
REPLAY / DOCUMENT RTL - Astrid, bénévole dans le XIVe arrondissement de Paris, explique ce qu'elle vit au sein des Restos du Coeur qui ont lancé leur 31e campagne lundi.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/restos-du-coeur-une-benevole-raconte-comment-se-deroule-une-journee-type-7780691294
2015-12-01 00:25:36
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BFV2H7pDJaPNh4Wclk2o0w/330v220-2/online/image/2015/0805/7779316334_000-par7723942.jpg