1 min de lecture Médecine

Résistance aux antibiotiques : les druides auraient-ils la réponse ?

Selon des chercheurs, d'anciennes terres druides en Irlande recèleraient des bactéries efficaces contre quatre des six résistants majeurs aux antibiotiques.

Résistance aux antibiotiques : les druides auraient-ils la réponse ?
Résistance aux antibiotiques : les druides auraient-ils la réponse ? Crédit : AFP
salomé
Salomé De Vera
Journaliste

Il s'agit d'"une des plus grandes menaces de santé publique à ce jour", selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : la résistance de certaines bactéries aux antibiotiques sera responsable de près de 1,3 million de morts à l'horizon 2050, d'après plusieurs études. En Europe, le Centre européen de contrôle des maladies (ECDC) évalue déjà le nombre de décès à 25.000 par an. 

Un véritable défi pour la médecine moderne, qui a peut-être trouvé une première réponse... chez les druides. En effet, des chercheurs ont analysé le sol d'une région d'Irlande du Nord et ont découvert l'existence d'une nouvelle souche de bactéries. Baptisée Streptomyces Myrophorea, cette souche s'est montrée capable d'arrêter la croissance de quatre des six pathogènes multi-résistants, identifiés par l'OMS comme "agents pathogènes hautement prioritaires". 

Des vertus médicinales anciennes

On doit cette découverte à des scientifiques d'une école de médecine galloise, qui s'est chargée d'analyser la zone dont le sol serait particulièrement alcalin. Majoritairement composé de tourbe et d'herbes hautes, ce dernier a un pH plus élevé que celui d'un sol standard. Il est aussi réputé pour ses vertus médicinales anciennes concernant divers maux et infections. 

Si cette souche de bactéries semble nouvelle, la terre d'où elle provient a été utilisée dans la médecine traditionnelle irlandaise pendant des centaines, voire des milliers d'années par les tribus du Néolithique puis ensuite, par les druides

Un pas important

À lire aussi
Un rendez-vous chez le dermatologue (illustration) santé
Coronavirus : les dermatologues français relèvent un possible nouveau symptôme

"Notre découverte est un pas important dans le combat contre la résistance aux antibiotiques", a annoncé le scientifique Paul Dyson dans l'étude, avant d'ajouter : "Nos résultats montrent que cela vaut le coup de chercher dans les domaines du folklore et de la médecine traditionnelle". "Une partie de la réponse à un problème de l'ère moderne pourrait se trouver dans la sagesse du passé", conclue-t-il. 

Lire la suite
Médecine Médicaments OMS
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants