1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Repas de fêtes : comment survivre aux proches désagréables ?
3 min de lecture

Repas de fêtes : comment survivre aux proches désagréables ?

Quatre techniques infaillibles pour transformer les éventuels discours gênants de votre famille en une avalanche de sensations fortes.

Il suffit parfois d'un simple discours pour que tout capote : les personnages du film "Festen" peuvent en témoigner.
Il suffit parfois d'un simple discours pour que tout capote : les personnages du film "Festen" peuvent en témoigner.
Crédit : Capture d'écran YouTube
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen

Il n'existe pas vraiment, et pourtant, nous sommes tous persuadés de l'avoir au sein de notre famille. Le "tonton lourd", c'est cet individu à l'humour graveleux et aux idées aussi nuancées qu'un tableau d'Yves Klein, capable de semer le chaos dans n'importe quel dîner de famille. Blagues salaces, remarques déplacées, affirmations parfois racistes : puisqu'on ne peut pas l'éviter, voici au moins quelques techniques pour l'empêcher de nuire.

1 - Foncez dans le tas

POURQUOI C'EST BIEN : Si vous voulez vous épargner un repas particulièrement tendu, n'hésitez pas à passer à l'action fulgurante : à la première blague borderline, frappez du poing sur la table d'un coup bien senti, en le regardant dans les yeux sans rien dire. Puis, au bout de quelques secondes, souriez largement en le quittant des yeux et exclamez-vous : "Qui veut encore du foie gras ?". Effet garanti.

L'INCONVÉNIENT : Une technique théâtrale qui peut éventuellement vous faire passer pour une harpie agressive auprès de toute la tablée. N'empêche qu'à la fin du repas, quand tout le monde aura échappé à une énième blague de Toto sur les Sénégalais, c'est vous qu'ils remercieront intérieurement...

2 - Optez pour la stratégie du "troll"

POURQUOI C'EST BIEN : Ça y'est, la phase "Hulk" de votre oncle est enclenchée et plus rien ne semble pouvoir arrêter la tornade de mauvaises blagues qui va s'abattre sur la table. Sortez du placard la technique des grands soirs. Il traite le gouvernement de débile et jure que s'il était à leur place il "ferait un sacré ménage"?  Qu'à cela ne tienne : approuvez en secouant énergiquement la tête, et condensez en une seule phrase tout ce que vous connaissez de plus raciste, sexiste et sectaire. Puis avalez le contenu de votre verre d'un seul trait avec un joli bruit de gorge, ça devrait lui passer l'envie de fanfaronner.

À lire aussi

L'INCONVÉNIENT : vous passez pour une déséquilibrée, et votre mère tombe dans les pommes.

3 - Faites l'autruche et reprenez de la bûche

POURQUOI C'EST BIEN : Manger, manger, boire, manger et boire encore un peu : une des meilleures façons de boucher mentalement vos oreilles et de ne pas entendre à quel point son humour est toujours aussi graveleux. Si jamais vous vous sentez défaillir, un petit coup de Mon Beau Sapin sur la chaîne Hi-Fi du salon aura l'avantage de vous projeter bien loin de toute cette misère, dans le si joli monde des enfants.

L'INCONVÉNIENT : le déni ne vous mènera nulle part, surtout pas sur le chemin de la sérénité. D'un autre côté, avez-vous vraiment envie que votre mère tombe dans les pommes ?

4 - Jouez au Dr Freud

POURQUOI C'EST BIEN : Tonton lourdingue, au fond, c'est aussi un être humain qui a besoin d'un peu d'attention. Adressez-vous à lui avec douceur, sur le ton de la confidence : "Mais Jean-Louis, on le sait bien que tu détestes les femmes depuis que ta mère a trompé ton père avec le poissonnier." S'il ouvre la bouche et qu'aucun son n'en sort, bingo : son silence, c'est votre trophée. 

L'INCONVÉNIENT : une stratégie du quitte ou double : si vous arrivez à le moucher en une phrase suffisamment piquante, vous êtes tranquille pour un bout de temps. Sinon, soyez prévenue : vous subirez son léger problème d'Oedipe toute la soirée.

5 - Jouez à l'intervieweur politique

POURQUOI C'EST BIEN : Voilà sans doute la manière la plus sûre de vous amuser follement pendant cette soirée de Noël. Imaginez que vous êtes Maïtena Biraben, l'intervieweuse de Canal+ : vous êtes bien décidée à déshabiller - symboliquement - ce tonton parce que, dans le fond, "les Français veulent savoir". Armez-vous d'une bonne dose de culot et écoutez avec attention ses arguments. Quand il a fini de vous embobiner, renvoyez-le face à ses propres contradictions avec un sourire poli : au bout de 10 minutes, il s'écroulera probablement de lassitude dans les restes de son chapon.

L'INCONVÉNIENT : l'interview risque de ne pas être filmée, et ça, c'est quand même bien dommage.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/