1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Réforme du collège : "Il n'y a pas que du négatif", estime un professeur

Réforme du collège : "Il n'y a pas que du négatif", estime un professeur

INVITÉ RTL - Marc Berthou, enseignant d'histoire-géographie au collège François Truffaut, à Charly-sur-Marne, dans l'Aisne, revient sur la rentrée scolaire cru 2016-2017 et sur la nouvelle réforme.

Une classe de collège (Illustration)
Une classe de collège (Illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Réforme du collège : "Il n'y a pas que du négatif", estime un professeur
05:34
Carpentier-245x300
Stéphane Carpentier
Animateur

Entre ce jeudi 1er septembre et vendredi 2 septembre, plus de 12 millions d'élèves rejoindront les bancs de l'école. Une rentrée scolaire qui concerne également le personnel, enseignants et chefs d'établissements en tête, qui ont dû préparer l’événement annuel.

Marc Berthou, professeur d'histoire-géographie au lycée François Truffaut de Charly-sur-Marne, dans l'Aisne, explique d'ailleurs que "le gros du travail se fait à la fin juin et tout début juillet avant de partir en vacances". À ce moment-là, le personnel encadrant réalise les listes de classe, essayant de tenir compte de "toutes les doléances des écoles primaires qui [...] envoient des élèves. On essaie de faire des classes un peu hétérogènes", explique l'enseignant. Puis pour chaque élève, l'établissement "essaye de tenir compte des options, des langues, etc."

Une réforme du collège pas si négative

Catégorie d'apprenants un peu à part, les entrants en classe de sixième sont les plus choyés, comme le précise Marc Berthou, qui rapporte que les jours précédents la rentrée, le personnel "a accueilli les parents d'élèves avec les élèves de 6e pour qu'ils prennent leurs livres et qu'ils aient un premier contact avec leur prof principal". Ce jeudi 1er septembre, en cette première matinée de l'année scolaire, "on va les chouchouter un peu, les accueillir", s'amuse le fonctionnaire.

Enfin, au sujet de la réforme du collège si contestée, Marc Berthou l'estime "assez excitante", précisant qu'elle inclut "des projets communs [avec les autres professeurs] avec les EPI", les enseignements pratiques interdisciplinaires. Et dans l'ensemble, le professeur estime que "d'accord, ça râle, mais d'un autre côté, il y a aussi des choses assez excitantes. Il n'y a pas que du négatif dans cette réforme", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/