1 min de lecture Greenpeace

Rainbow Warrior : l'épave repose à 200 kilomètres au nord d'Aukland

REPLAY - Il y a trente ans, les services secrets français coulaient en Nouvelle-Zélande ce chalutier reconverti par l'association écologiste Greenpeace pour perturber les essais nucléaires dans le Pacifique.

>
Rainbow Warrior : l'épave repose à 200 kilomètres au nord d'Aukland Crédit Image : Maxime Villalonga | Crédit Média : Cyprien Cini | Durée : | Date :
245300_CINI
Cyprien Cini
et Loïc Farge

Trente ans après ce fiasco retentissant de la présidence Mitterrand, le nageur de combat de la DGSE qui a posé la charge explosive ayant fait couler le Rainbow Warrior a présenté ses excuses dans un entretien diffusé dimanche 6 septembre par le site d'information Mediapart. Le navire avait été sabordé le 10 juillet 1985 dans le port d'Aukland, en Nouvelle-Zélande. Un photographe de l'ONG Greenpeace, Fernando Pereira, avait été tué dans cette opération. Après l'explosion, l'épave du chalutier est resté au mois au fond du port d'Aukland.

Pour les besoins de l'enquête, en août 1985, le navire est renfloué. La coque du bateau est examinée. Les experts en assurances le jugent irréparable. En 1987, l'épave va être remorquée à 200 kilomètres au nord d'Aukland. Lors d'une cérémonie maori traditionnelle, le bateau est immergé à 28 mètres de profondeur. Aujourd'hui, l'épave de 40 mètres de long sert de refuge à de nombreuses espèces de poissons.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Greenpeace Dgse Attentats
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants