2 min de lecture Attentat en Isère

Qui est l'homme à l'origine de la radicalisation de Yassin Salhi, suspect de l'attentat en Isère ?

Yassin Salhi s'est radicalisé au contact d'un homme soupçonné d'avoir préparé des attentats en Indonésie.

Des forces de police en charge de l'enquête et de la sécurisation d'Air Products ciblé par un attentat en Isère le 26 juin 2015
Des forces de police en charge de l'enquête et de la sécurisation d'Air Products ciblé par un attentat en Isère le 26 juin 2015
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'auteur présumé de l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), Yassin Salhi, 35 ans, s'est radicalisé à Pontarlier (Doubs) au début des années 2000 au contact d'un homme soupçonné d'avoir préparé avec des militants d'Al-Qaïda des attentats en Indonésie, un certain Frédéric Jean Salvi. Si aucun élément ne permet pour l'heure de relier cet homme à l'action terroriste de vendredi, c'est auprès de ce dernier que Yassin Salhi s'est radicalisé. 

Une première condamnation pour trafic de stupéfiants

Arrêté en 2000 et condamné pour un trafic de stupéfiants à la faculté des sports de Besançon (Staps) où il étudiait, Salvi est libéré en 2001 et revient en 2003-2004 à Pontarlier, sa ville natale. Durant sa détention, il s'est converti à l'islam et semble s'être radicalisé. Yassin Salhi, dont le casier judiciaire est vierge, est repéré par les services spécialisés au sein d'un groupe de sept ou huit jeunes adeptes de l'islam radical sous l'influence de Salvi, alias Ali, qui fréquente la mosquée de Pontarlier. C'est ce qui avait attiré l'attention des services de renseignement sur Salhi, qui sera l'objet d'une "fiche S" entre 2006 et 2008, a indiqué une source proche du dossier. 

Frédéric Jean Salvi, 36 ans, et aujourd'hui père de deux filles, aurait quitté la France en 2008. Son nom réapparaît en août 2010. Il est désigné par les autorités indonésiennes comme un suspect dans un projet d'attentat avec des militants d'Al-Qaïda à Djakarta. Salvi échappe à ce coup de filet, mais la police indonésienne arrête cinq personnes sur l'île de Java et saisit des substances explosives dans un atelier clandestin, ainsi qu'un véhicule appartenant à ce Français, qui devait semble-t-il servir à commettre un attentat à la voiture piégée. La police avait alors sollicité l'aide d'Interpol pour le retrouver. 

À lire aussi
Des forces de police en charge de l'enquête et de la sécurisation d'Air Products ciblé par un attentat en Isère le 26 juin 2015 Attentat en Isère
Attentat en Isère : "Notre vie a été détruite comme celle des autres victimes", dénonce le fils du chef d'entreprise décapité


Frédéric Jean Salvi est désormais installé dans une ville britannique, selon une source proche du dossier qui n'a pas précisé laquelle ni s'il y entretenait toujours des liens avec la mouvance islamiste radicale. "Les derniers contacts identifiés entre Salvi et Salhi remontent à assez longtemps", selon cette source. Des vérifications sont en cours pour voir s'il y a eu des contacts entre les deux hommes plus récemment. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat en Isère Attentat Isère
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778909694
Qui est l'homme à l'origine de la radicalisation de Yassin Salhi, suspect de l'attentat en Isère ?
Qui est l'homme à l'origine de la radicalisation de Yassin Salhi, suspect de l'attentat en Isère ?
Yassin Salhi s'est radicalisé au contact d'un homme soupçonné d'avoir préparé des attentats en Indonésie.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/qui-est-l-homme-a-l-origine-de-la-radicalisation-de-yassin-salhi-suspect-de-l-attentat-en-isere-7778909694
2015-06-27 19:18:29
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LUym4oXCgrs3H1JQlHk5HA/330v220-2/online/image/2015/0626/7778901612_des-forces-de-police-en-charge-de-l-enquete-et-de-la-securisation-d-air-products-cible-par-un-attentat-en-isere-le-26-juin-2015.jpg