1 min de lecture Canicule

Pyrénées-Orientales : les pompiers interdits de sports collectifs

Les pompiers des Pyrénées-Orientales ne feront pas de sports collectifs durant l'été, une période de très forts risques d'incendies de forêts. C'est ce qu'a annoncé mercredi 25 juillet le Service départemental d'Incendie et de secours (SDIS) du département.

Des pompiers à Paris (illustration)
Des pompiers à Paris (illustration) Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Marie Sasin
Marie Sasin
et AFP

Les pompiers des Pyrénées-Orientales sont interdits de la pratique de tous sports collectifs durant l'été, a annoncé mercredi le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) du département. "Un moratoire à la pratique du sport collectif est appliqué en cette période de forte sollicitation opérationnelle, qui doit être la priorité du service public de secours" indique le SDIS.

Cette mesure est en place depuis le 4 juillet et est valable jusqu'à nouvel ordre. Les représentants du personnel ont dénoncé une décision "caricaturale". Ils ont voté à l'unanimité contre et fait valoir leur préférence pour des interdictions ponctuelles sur des sites en sous-effectifs, ainsi que l'accès à des formations d'encadrement sportif. "On nous interdit de jouer de façon arbitraire" a déclaré à l'AFP Christophe Garcia, pompier professionnel et membre de la CGT, pointant du doigt l'absence d'accès à des statistiques détaillées.   

Selon le SDIS, cette interdiction est la conséquence du bilan de l'accidentologie 2017. Présenté au Comité d'Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) le 5 juin, il fait état d'une "augmentation du nombre d'accidents dans le cadre des activités sportives" avec 2,2 accidents par mois pour les pompiers des Pyrénées-Orientales contre 1,1 au niveau national.  

À lire aussi
Les épisodes de pollution à l'ozone est actuellement sont récurrents en période de canicule (illustration). société
Canicule 2018 : 1.500 décès de plus qu'une année normale, annonce Agnès Buzyn

Des accidents qui représentent un coût important

Selon ce rapport, les accidents engendrent en moyenne 25 jours d'arrêt de travail et représentent donc un coût important. "Les collègues se sentent frustrés", a affirmé un pompier, pour qui le sport collectif a "une grosse importance dans le travail d'équipe". 

"C'est l'entraide, la cohésion", a-t-il ajouté, "mais c'est aussi un moment de rigolade et de camaraderie. C'est important pour des pompiers soumis à un gros stress psychologique". 

Les activités de sport adaptées et d'entraînement professionnel sont en revanche maintenues, indique le communiqué.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canicule Pompiers Pyrénées-orientales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794236951
Pyrénées-Orientales : les pompiers interdits de sports collectifs
Pyrénées-Orientales : les pompiers interdits de sports collectifs
Les pompiers des Pyrénées-Orientales ne feront pas de sports collectifs durant l'été, une période de très forts risques d'incendies de forêts. C'est ce qu'a annoncé mercredi 25 juillet le Service départemental d'Incendie et de secours (SDIS) du département.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/pyrenees-orientales-les-pompiers-interdits-de-sports-collectifs-7794236951
2018-07-26 16:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-GZexODPsplY14508fUxow/330v220-2/online/image/2018/0609/7793688240_des-pompiers-a-paris-illustration.jpg