1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Prisons : Force ouvrière "continue" le mouvement et promet des actions "coup de poing"
1 min de lecture

Prisons : Force ouvrière "continue" le mouvement et promet des actions "coup de poing"

INVITÉ RTL - Yoan Karar, secrétaire général adjoint du Syndicat national pénitentiaire Force ouvrière, n'a pas signé l'accord proposé par Nicole Belloubet.

L'accès pour la prison de Vezin-le-Coquet, près de Rennes (Illustration)
L'accès pour la prison de Vezin-le-Coquet, près de Rennes (Illustration)
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Prisons : Force ouvrière "continue" le conflit et promet des actions "coup de poing"
04:06
Prisons : Force ouvrière "continue" le conflit et promet des actions "coup de poing"
04:04
Ludovic Galtier & Yves Calvi

Après deux semaines de bras de fer avec le gouvernement, les surveillants pénitentiaires affrontent un dilemme : continuer ou non le blocage des prisons pour faire entendre leur détresse. Le syndicat majoritaire Ufap-Unsa a signé l'accord proposé par Nicole Belloubet. La ministre de la Justice promet de renforcer la sécurité des agents et d'augmenter les primes. Après quatorze jours de lutte, la CGT et Force ouvrière, eux, refusent de s'en contenter.

Invité de RTL lundi 29 janvier, Yoan Karar, secrétaire général adjoint du Syndicat national pénitentiaire Force ouvrière, dit avoir "simplement suivi l'avis du terrain". "Ce relevé de conclusions est creux en termes de sécurité et de reconnaissance. Partant de ce constat, nous ne pouvions pas signer."

Si une vingtaine de prisons seulement étaient touchées par le mouvement ce week-end, Force ouvrière "va continuer" et "changer" ses méthodes  d'action. "On va arrêter de donner les moyens à notre ministre et à l'administration pénitentiaire de pouvoir nous sanctionner parce qu'on veut s'exprimer. On va trouver d'autres manières de fonctionner avec des opérations coup de poing", promet FO, sans dévoiler leur contenu précis. Et le syndicaliste de conclure avec un mot d'ordre : "On ne lâchera pas."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/