1 min de lecture Prise d'otages à Bamako

Prise d'otages à Bamako : des Français font partie des otages retenus au Radisson

170 personnes ont été prises en otage par deux assaillants lourdement armés dans l'hôtel Radisson de Bamako. Au moins trois otages sont décédés.

Des militaires devant l'hôtel Radisson à Bamako, au Mali
Des militaires devant l'hôtel Radisson à Bamako, au Mali Crédit : HABIBOU KOUYATE / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

Au moins trois personnes sont mortes dans la prise d'otages survenue ce vendredi 20 novembre à Bamako. Deux assaillants lourdement armés ont pénétré dans l'hôtel Radisson Blu de la capitale malienne, prenant ainsi en otage 170 personnes. Si leur nombre exact n'est pas encore connu, il est certain que des Français sont actuellement retenus dans l'hôtel

Des Belges et des Chinois sont également présents dans le célèbre établissement de Bamako, lieu très prisé par les expatriés à quelques kilomètres de la gare centrale de Bamako. Au total, au moins trois Belges et dix Chinois, vingt Indiens et six membres de la compagnie aérienne de Turkish Airlines seraient détenus. Selon la télévision publique malienne, 80 otages auraient été libérés.

>> Suivez l'évolution de la situation minute par minute à Bamako après la prise d'otages au Radisson 


Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda après la déroute de l'armée face à la rébellion, d'abord alliée à ces groupes qui l'ont ensuite évincée. Ils y ont été dispersés et en ont été en grande partie chassés à la suite du lancement en janvier 2013, à l'initiative de la France, d'une intervention militaire internationale qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères. Longtemps concentrées dans le Nord, les attaques jihadistes se sont étendues depuis le début de l'année vers le centre, puis à partir de juin au sud du pays.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prise d'otages à Bamako Mali Terrorisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants