1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Mobilité durable : quelles sont les villes françaises les plus engagées ?
2 min de lecture

Mobilité durable : quelles sont les villes françaises les plus engagées ?

Greenpeace vient de dévoiler une étude sur la qualité de l'air des principales villes françaises. En matière de mobilité durable, Paris et Strasbourg arrivent en tête, tandis que Marseille et Nice occupent la dernière place.

Pollution de l'air à Paris, le 23 janvier 2017
Pollution de l'air à Paris, le 23 janvier 2017
Crédit : SIPA
Leia Hoarau

Jeudi 17 mai, la Commission européenne a annoncé renvoyer la France (et cinq autres pays) devant la Cour de justice européenne. En cause notamment, le "dépassement des valeurs limites de qualité de l'air fixées". C'est dans ce contexte tendu pour le pays que l'ONG Greenpeace a dévoilé son classement des villes françaises quant à la qualité de leur air.

Le "panorama" de Greenpeace fait état des actions entreprises par les villes pour améliorer la mobilité dans le cadre du développement durable. Les villes contrôlées, au nombre de 12, sont : Bordeaux, Lyon, Nantes, Grenoble, Marseille, Montpellier, Nice, Paris, Rennes, Strasbourg, Lille et Toulouse. 

Véritable urgence de santé publique, la pollution de l'air constitue la troisième cause de mortalité dans le monde (7 millions de personnes décèdent chaque année). Selon l'étude de Greenpeace, les grandes villes françaises "accusent en effet un retard important sur la place - trop grande - attribuée à la voiture dans les déplacements et l'espace public".

La mobilité jugée sur 4 critères

Le classement a été établi sur la base de 4 critères :
- les restrictions sur les voitures polluantes
- le renforcement de l'offre de transports en commun
- la mise en place d'un réseau express vélo
- les incitations au changement des comportements

À lire aussi

Les critères et l'attribution du nombre de points délivrés pour chaque catégorie ont été décidés avec l'aide du Réseau Action Climat (qui fédère les associations impliquées dans la lutte contre le changement climatique), ainsi que sur la base des points de vue et des témoignages d'une vingtaine d'associations locales de promotion du vélo et d'usagers des transports en commun.

Strasbourg, en tête du classement

Dans ce classement, la ville de Strasbourg engrange le plus grand nombre de points (14/20 au total). Elle obtient 4 points (sur 5) pour 3 des critères (les pistes cyclables, les mesures incitatives au changement et l'offre de transports en commun) et 2 points pour la restriction des voitures polluantes en ville.

À égalité avec la capitale européenne, la ville de Paris obtient aussi de bonnes notes : sont soulignées les mesures pour libérer la ville des voitures polluantes et inciter au changement de comportement des citoyens (4 points pour chacun des critères). Le renforcement des transports en commun et du dispositif cyclable doit encore être approfondi.

Marseille et Nice, les lanternes rouges

Mais selon l'association, la plupart des agglomérations "doivent de toute urgence avancer sur les restrictions d’utilisation des véhicules polluants et sur le développement des alternatives". C’est le cas de Toulouse, Bordeaux, Lyon, Lille, Rennes et Montpellier.

Enfin, la ville de Marseille est la dernière du classement. Elle accumule le moins de points, pour un total de 5/20, avec 1 point seulement pour l'utilisation des voitures en ville, le réseau des vélos et les incitations au changement des comportements, et 2 points pour les transports en commun. La cité phocéenne est également accompagnée de Nice, sa voisine azuréenne, en vas de classement.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/