1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pollution des mégots : "Les industriels doivent s'engager", réclame Brune Poirson
1 min de lecture

Pollution des mégots : "Les industriels doivent s'engager", réclame Brune Poirson

INVITÉE RTL - La secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire s'est entretenue avec les industriels ce vendredi 5 octobre, et a regretté le manque de "mesures concrètes" proposées par ces derniers.

Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire
Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire
Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
Pollution des mégots : "Les industriels doivent s'engager", réclame Brune Poirson
04:41
Stéphane Carpentier & Léa Stassinet

Le constat est alarmant. Chaque année, environ 30 à 40 milliards de mégots sont jetés dans la nature en France. "C'est le premier déchet que l'on retrouve, aussi bien en montagne, en mer ou encore dans nos villes", rappelle sur RTL Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. 

Sachant qu'un mégot libère jusqu'à 4.000 substances toxiques et peut polluer jusqu'à 500 litres d'eau, il est urgent d'agir. C'est pourquoi la secrétaire d'État avait convoqué ce vendredi 5 octobre les industriels du tabac pour qu'ils "prennent part à l'effort de lutte contre la pollution engendrées par les mégots de leurs cigarettes", a insisté Brune Poirson. 

"Il faut qu'ils s'engagent très fermement et concrètement", a-t-elle ajoutée. Durant la réunion, "ils ont convenu qu'ils ont montré de bonnes intentions mais en aucun cas ils n'ont fourni des mesures concrètes", a regretté la secrétaire d'État, qui affirme cependant qu'aucune "taxe mégot" n'est envisagée par le gouvernement. 

Nous sommes sur la bonne voie

Brune Poirson, après la réunion avec les industriels du tabac

Bruno Poirson leur propose de s'organiser entre eux, "en éco-organisme, et "de verser chacun une participation à cet éco-organisme pour qu'ils trouvent ensemble les solutions les plus adéquates pour gérer cette pollution. (...) Nous sommes sur la bonne voie !", a-t-elle néanmoins conclu, optimiste. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/