1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Plan Vigipirate : un dispositif très lourd qui désorganise les forces de l'ordre
1 min de lecture

Plan Vigipirate : un dispositif très lourd qui désorganise les forces de l'ordre

REPLAY / ENQUÊTE - Les milliers de militaires, policiers et gendarmes mobilisés arrivent au bout du système, que la France va peut-être devoir alléger.

Un soldat patrouille dans le cadre du plan Vigipirate.
Un soldat patrouille dans le cadre du plan Vigipirate.
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Plan Vigipirate : un dispositif très lourd qui désorganise les forces de l'ordre
01:14
Nicolas Burnens & La rédaction numérique de RTL

La France est concernée par le plan Vigipirate alerte attentats depuis janvier. Chaque bâtiment officiel, média et lieu de culte protégé mobilise au minimum 10 personnes par jour 24 h/24. En tout, ce sont 8.800 gendarmes, policiers et CRS qui sont déployés à travers le pays.

"Ça entraîne des suppressions de congé, des suspensions de mission (...) à un moment, ça aura un impact sur les questions de délinquance", s'inquiète Nicolas Comte, du syndicat Unité SGP Police. Le problème est le même dans l'armée.

Si 10.500 militaires de tous les régiments sont concernés, il faut savoir que pour un soldat mobilisé, un autre s'entraîne et un troisième récupère. Ce sont donc plus de 30.000 militaires qui sont intégrés au plan Vigipirate. Un nombre à ajouter aux 9.000 militaires déployés à l'étranger. Selon le ministère de la Défense, la situation ne pourra pas durer et il faudra, à terme, adapter voire alléger le dispositif.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/