2 min de lecture Gouvernement

Plan climat : Nicolas Hulot présente 4 "mesures écologiques et solidaires"

Le ministre de la Transition écologique et solidaire annonce les "quatre mesures phares" du plan climat, qui doivent aider les ménages aux moyens limités.

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique Crédit : AFP / STEPHANE DE SAKUTIN
lucie valais
Lucie Valais
et AFP

Il est attendu au tournant. Nicolas Hulot présente ce lundi 18 septembre, les "quatre premières mesures phares" de son plan climat, qui "permettent de bien cibler et aider les ménages aux moyens limités".

Le ministre de la Transition écologique et solidaire concrétise ainsi ses mesures budgétaires, qu'il avait annoncées le 6 juillet dernier. Son objectif : "accélérer la mise en œuvre de l'Accord de Paris", selon son entretien paru dans Libération.

Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d'impôt transformé en prime et coup de pouce pour changer de chaudière... Le tout est pensé pour aider les ménages les plus modestes. "Il y a quatre mesures importantes, qui s'inscrivent dans la dimension solidaire de mon ministère et constituent ce que j'appelle le 'paquet solidarité climatique'", explique au quotidien Nicolas Hulot.

1. Une prime à la conversion des véhicules élargie

Premier projet phare du ministre, celle de "la prime à la conversion des véhicules". La mesure consiste à encourager les propriétaires de vieux véhicule polluant à en changer pour une voiture "thermique à faible émission de CO2".

À lire aussi
Caméra de surveillance (illustration) gouvernement
Surveillance : "L'État s'immisce un peu trop dans nos vies privées", selon Olivier Bost

Ainsi, Nicolas Hulot annonce qu'"à partir de 2018, la prime de 500 à 1.000 euros qui existait uniquement pour les ménages à revenus modestes, et qui ne fonctionnait pas bien, sera généralisée à tous les Français propriétaires de véhicule essence d'avant 1997 ou diesel 2001".

Autre possibilité pour les automobilistes, passer à l'électrique, où la "prime à la reconversion sera de 2.500 euros".

2. Le "chèque énergie" revalorisé

Deuxième mesure annoncée par Nicolas Hulot, celle du "chèque énergie". Un coup de pouce à 4 millions de ménages aux revenus très bas, qui devait contribuer au paiement de leur facture d'énergie.

Désormais, "le chèque sera versé automatiquement, selon un barème allant de 48 à 227 euros par an", pour être revalorisé dès 2019 à 200 euros en moyenne. Une mesure à laquelle le ministre tient "beaucoup".

3. Le crédit d'impôt transition énergétique transformé

Troisième point abordé par le plan climat de Nicolas Hulot, la transformation du crédit d'impôt transition énergétique (CITE). Un avantage dont pouvaient bénéficier les personnes ayant engagé des dépenses pour des travaux d'économie d'énergie.

En 2019, le "crédit d'impôt pour la transition énergétique" sera "transformé en prime, versée dès que les travaux seront achevés", annonce Nicolas Hulot.

4. Encourager les changements de chaudière

Enfin, la quatrième mesure donnera un coup de pouce aux "ménages aux moyens les plus modestes qui veulent changer une chaudière au fioul très polluante, à condition de passer aux énergies renouvelables, comme le bois ou les pompes à chaleur. Cela pourra représenter jusqu'à 3.000 euros", conclut le ministre de la Transition écologique et solidaire.

La rédaction vous recommande

Le

Lire la suite
Gouvernement Nicolas Hulot Transition énergétique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants