1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Peut-on rembourser les soins médicaux à 100% ?
2 min de lecture

Peut-on rembourser les soins médicaux à 100% ?

INVITÉ RTL - Martin Hirsch, directeur de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris propose de fusionner la sécurité sociale et les mutuelles, en créant l'assurance-maladie universelle.

Martin Hirsch, le 19 janvier 2016
Martin Hirsch, le 19 janvier 2016
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / Abacapress
L'assurance-maladie universelle est-elle possible ?
07:35
L'assurance-maladie universelle est-elle possible ?
07:38
Yves Calvi & La rédaction numérique de RTL

C'est une mesure qui pourrait être reprise prochainement dans les programmes de certains candidats à l'élection présidentielle. Dans une tribune publiée samedi 14 janvier dans les colonnes du Monde, Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris et Didier Tabuteau responsable de la chaire Santé de Sciences Po et spécialiste de la protection sociale, propose la mise en place d'une assurance-maladie universelle, qui rembourserait les soins de santé à 100%

"Notre premier raisonnement a été de se dire que nous avons un bon système de santé, un bon système d'assurance maladie. On ne dépense pas plus que les allemands ou les espagnols par exemple", explique Martin Hirsch. "Les Français le reconnaissent, nous n'avons pas besoin de tout bouleverser". 

La deuxième étape de cette réflexion part d'un autre constat. "Dans la génération d'avant nous, certains avaient une mutuelle, mais beaucoup n'en avaient pas. C'était un petit luxe. Aujourd'hui, il est très difficile de faire face aux dépenses de santé sans mutuelle et la quasi-totalité de la population en a une. Résultat, c'est comme s'il y avait dans notre système deux étages (assurance maladie et couverture complémentaire), et que tout le monde montait au deuxième étage."

Une économie de six milliards d'euros

L'idée de cette assurance-maladie universelle est en fait de fusionner assurance-maladie et complémentaires santé, pour simplifier le processus de remboursement des actes médicaux, et réaliser des économies. Des économies de frais de gestion notamment. Les complémentaires santé et la sécurité sociale dépensent chacune 6 milliards d'euros par an, une fusion permettrait donc d'économiser 6 milliards d'euros

À lire aussi

Mais avec ce système, que deviendront les salariés qui travaillent actuellement au sein des mutuelles ? "Quand on regarde la sécurité sociale, il va y avoir des dizaines de milliers de départs à la retraite", dit Martin Hirsch. Il faudrait ouvrir les portes à des gens qui font le même travail dans les mutuelles, pour qu'ils viennent les remplacer". 

Concernant l'avenir des mutuelles, Martin Hirsch a une autre idée. "Il y a un manque dans notre système de santé. La médecine de ville a du mal à s'organiser. Beaucoup de médecins veulent exercer dans des maisons de santé, ou travailler en groupe... Alors ils vont chercher un bout de subvention par-ci par-là, mais on se dit que les mutuelles pourraient avoir comme mission de réorganiser cela". 

Comme d'habitude je lance un nombre d'idées, mais elles sont libres de droit.

Martin Hirsch

Enfin, concernant les 6 milliards d'euros économisés, Martin Hirsch l'assure, "on les laissera dans le système de santé, ils ne seront pas recyclés ailleurs". Selon lui, ils permettront de mieux rémunérer les professionnels de santé

Alors cette proposition d'assurance-maladie universelle pourra-t-elle être utilisée dans la campagne électorale ? "Comme d'habitude je lance un nombre d'idées, mais elles sont libres de droit", concède Martin Hirsch. "Ici avec Didier Tabuteau, nous sommes même allés un peu plus loin, on a fait un mode d'emploi. Même si nous ne sommes pas des fans du référendum, mais sur ce sujet-là, cela vaudrait la peine de dire aux Français "est-ce que vous êtes d'accord pour ce changement-là ?". Nous tenons à disposition le projet de loi, il est écrit et fait cinq articles

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/