1 min de lecture Alimentation

Pesticides : quels sont les fruits et légumes les moins touchés ?

Un nouveau rapport de Générations Futures dévoile que 71,9 % des fruits et 41,3 % des légumes présentent des résidus de pesticides. Mais certains sont bien plus touchés que d'autres.

Les kiwis font parti des fruits les moins touchés par les pesticides
Les kiwis font parti des fruits les moins touchés par les pesticides Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

L'ONG Générations Futures délivre un état des lieux des résidus de pesticides dans les fruits et légumes en France. Selon son étude publiée mercredi 5 juin, 71,9% des fruits et 41,3% des légumes contiennent des résidus de pesticides. 

Plus inquiétant encore, 3% de ces échantillons contiennent un taux de pesticides supérieur à la limite maximale en résidus (LMR), autorisée légalement dans les denrées alimentaires. Ce constat vaut bien évidemment pour les produits conventionnels vendus en France et non pour ceux issus de l’agriculture biologique.

L'association, qui actualise un premier bilan publié début 2018, se base sur des chiffres de la direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF). 18 fruits et 32 légumes ont été retenus car objets d'analyses menées pendant au moins 5 ans. 

Les légumes contenant le moins de pesticides sont :
- Le maïs (99,2 % des échantillons sans pesticides)
- Les asperges (97,9 % sans pesticides)
- Les madères et ignames (96,3 % sans pesticides)
- Les betteraves (93,1 % sans pesticides)
- Les choux-fleurs (91,7 % sans pesticides)

À lire aussi
En matière d'alimentation, il faut se méfier des conseils qui circulent sur Internet Santé
Michel Cymes : attention aux conseils alimentaires qui circulent sur Internet

Les fruits les plus épargnés par les résidus sont pour leur part : 
- Les kiwis (74,2 % des échantillons sans pesticides)
- Les avocats (72,2 % sans pesticides)
- Les prunes et mirabelles (49,2 % sans pesticides)

Pour les 13 autres fruits analysés, comme pour les mirabelles, des pesticides sont découverts dans plus d'un fruit analysé sur deux. Les clémentines et mandarines pour les fruits (88,1% des échantillons avec pesticides) et le céleri pour les légumes (83% avec pesticides) sont les plus touchés. 

Le dépassement des LMR ne les touche pas directement puisqu'il concerne essentiellement les ananas (9,6% des échantillons dépassent les LMR), les cerises (5,2%) et les pamplemousses (4,2%). Loic Tanguy, directeur de cabinet de la DGCCRF, rappelle toutefois que "le fait de dépasser les LMR n'implique pas nécessairement un danger".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Pesticides Bio
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants