1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pénurie de vaccins : "On n'a pas de vraie raison de s'inquiéter", dit une infectiologue
2 min de lecture

Pénurie de vaccins : "On n'a pas de vraie raison de s'inquiéter", dit une infectiologue

REPLAY - Il est de plus en plus compliqué de trouver des vaccins. Vraie pénurie ou simple tension dans l'approvisionnement ? Les réponses d'Odile Launay, vice-présidente du Comité technique des vaccinations.

Grippe : est-il encore temps de se protéger ?
Grippe : est-il encore temps de se protéger ?
Crédit : AFP / Archives, Fred Tanneau
Pénurie de vaccins : "On n'a pas de vraie raison de s'inquiéter", dit une infectiologue
03:42
Yves Calvi & Loïc Farge

Les vaccins contre le BCG, le tétanos ou encore la polio sont de plus en plus difficiles à trouver. Ce sont pourtant des vaccins obligatoires. Pire : ceux contre la coqueluche et les méningocoques C sont officiellement déclarés en pénurie par l'Agence nationale de sécurité du médicament.

"On n'a pas de vraie raison de s'inquiéter", tient à rassurer le docteur Odile Launay, vice-présidente du Comité technique des vaccinations (CTV). "On a depuis toujours des pénuries au niveau des vaccins", poursuit-elle.

"Les industriels sont soumis à des contrôles de sécurité très importants vis-à-vis de leurs vaccins, qui sont des médicaments un peu particuliers. Ils sont fabriqués à partir de cultures de virus ou bactéries. Pour ce faire, il faut une grande technicité", explique encore l'infectiologue.

"Il arrive régulièrement que les industriels aient des difficultés à fournir le nombre de doses suffisant, d'autant que la demande au niveau international est de plus en plus importante", poursuit-elle.

Recommandations respectées

À écouter aussi

Comment des vaccins obligatoires - pour certains vitaux pour nos enfants -, peuvent-ils être en période, au minimum de tension, voire de pénurie ? Odile Launay précise que le BCG est un vaccin qui est recommandé. "Il est tout à fait disponible encore dans les centres de protection maternelle et infantile, donc il n'y a pas de problème". Pour ce qui est tétanos, diphtérie et polio, c'est en "rupture de stock", mais il n'y a "aucun problème d'approvisionnement". 

"Le vaccin qui est actuellement recommandé en France pour les nourrissons, qui est ce qu'on appelle un vaccin hexavalent", explique le médecin. Il protège contre six maladies à la fois. "Il est actuellement disponible et peut être utilisé sans risque pour les enfants. Il répond aux recommandations des autorités françaises.

"Tout enfant qui naît dans notre pays peut être vacciné selon les recommandations actuellement en vigueur en France", assure-t-elle. Elle précise que ce vaccin hexavalent est disponible en pharmacie.

Théorie du complot ?

Quid de l'accusation qui suggère que la pénurie de ces vaccins, qui existent en version combinée mais plus chère, serait parfois organisée par les laboratoires ? "C'est une accusation qui entre dans la théorie du complot, avec des personnes qui sont des lanceurs d'alertes et qui ne repose pas sur des bases très sérieuses", rétorque Odile Launay.

"Au Comité technique des vaccinations, nous rencontrons chaque année des industriels pour leur faire part de nos recommandations. Aujourd'hui, les recommandations pour le nourrisson c'est ce vaccin hexavalent, donc on a le vaccin qui correspond à nos recommandations".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/