1 min de lecture Street art

Paris : une fresque "anti-flic" recouvre le "Fluctuat Nec Mergitur" du Xe arrondissement

En marge de la manifestation contre la "haine anti-flic" un collectif d'artistes a peint une fresque sur le thème des affrontements entre la police et les casseurs.

La devise de la ville de Paris peinte par la Grim Team après les attentats du 13 novembre 2015
La devise de la ville de Paris peinte par la Grim Team après les attentats du 13 novembre 2015
Michael Ducousso Journaliste

Les temps ont changé et les street artists parisiens s'en font l'écho. La grande fresque "Fluctuat Nec Mergitur" qui ornait le quay de Valmy, dans le Xe arrondissement, et rendait hommage aux victimes du 13 novembre a été recouverte. À la place, on y trouve des hommes armés de matraques, des casseurs et une Marianne, vêtue d'un perfecto de cuir, avec un cocktail Molotov dans la main

Une journaliste du Monde a immortalisé le travail du collectif TWE pendant qu'ils repeignaient sur l'oeuvre de la Grim Team, mercredi 18 mai, en marge de la manifestation contre la haine anti-flic. "Les graffeurs veulent montrer que, quelques mois après les attentats, l'époque est désormais aux affrontements", témoigne la journaliste sur son compte Twitter. Si la mairie de Paris s'était montrée bienveillante à l'égard de l'oeuvre peinte après le 13 novembre, elle risque de moins apprécier cette nouvelle création. 

Il n'est pas rare de voir des œuvres de street-art recouvertes par d'autres, mais, en l'occurrence, le collectif TWE n'efface pas réellement le "Fluctuat Nec Mergitur" puisque celui-ci avait déjà été en partie recouvert par d'autres graffs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Street art Manifestations Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants