1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Paris : la circulation alternée mise en place mardi si le pic de pollution continue
1 min de lecture

Paris : la circulation alternée mise en place mardi si le pic de pollution continue

Ségolène Royal a indiqué que la circulation alternée sera mise en place le 3 novembre si le pic de pollution aux particules fines se poursuit.

Paris est souvent victime de pics de pollution (illustration)
Paris est souvent victime de pics de pollution (illustration)
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La maire de Paris, Anne Hidalgo, et le président de la région Île-de-France, Jean-Paul Huchon, voulaient que la circulation alternée soit mise en place en Île-de-France dès lundi 2 novembre, pour anticiper le pic de pollution annoncé. Mais ils ont fait la demande trop tard, explique la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal. "Pour déclencher une circulation alternée à 17h pour le lendemain, il faut quand même un petit délai, ne serait-ce que pour que le dispositif soit mis en place", a expliqué la ministre. Elle indique que si le pic de pollution continue aujourd'hui et que les élus en font la demande, la circulation sera alternée mardi 3 novembre.

Airparif, l'association chargée de la surveillance de la qualité de l'air en région parisienne avait annoncé dimanche que le "niveau d'information" devrait être dépassé ce lundi. La concentration de particules fines PM10, c'est-à-dire de diamètre inférieur à 10 microns, devrait être comprise entre 55 microgrammes et 65 microgrammes par mètre cube au maximum. Le "niveau d'information" est atteint quand la pollution dépasse 50 microgrammes de poussières en suspension par mètre cube en moyenne sur la journée. Toutefois Airparif prévoit une amélioration de la situation mardi.

Ségolène Royal a par ailleurs indiqué qu'elle allait demander au préfet de police de prendre les mesures immédiates, comme le contournement de la ville des poids lourds et la réduction de la vitesse de circulation. "On est en période de rodage, il y a un petit retard à l'allumage mais il faut maintenant que l'Etat prenne ses responsabilités lorsque les élus le demandent", a encore déclaré la ministre qui accompagne le chef de l'Etat dans sa visite en Chine destinée à lancer un appel franco-chinois pour lutter contre le réchauffement climatique à moins d'un mois de l'ouverture en France de la conférence internationale sur le climat (COP 21). 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/