1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Paris : des policiers refusent qu'une mère allaite son enfant dans le commissariat
2 min de lecture

Paris : des policiers refusent qu'une mère allaite son enfant dans le commissariat

Un couple qui attendait pour entrer dans un commissariat du IIe arrondissement de Paris s'en est vu refuser l'accès par des policiers qui estimaient que la mère ne pouvait pas allaiter son enfant dans le bâtiment.

Une mère allaite son enfant (illustration)
Une mère allaite son enfant (illustration)
Crédit : I Stock
Paris : des policiers refusent qu'une mère allaite son enfant dans le commissariat
01:32
Emilie Baujard & Eléanor Douet

Couvrez ce sein que les policiers ne sauraient voir. Un couple, venu faire une procuration, a dû sortir d'un commissariat du IIe arrondissement de Paris, car son bébé âgé de deux mois avait faim. Lundi 10 avril, Sophie et son compagnon Nicolas patientent dans la queue du commissariat pour effectuer cette démarche quand leur fils se réveille et "montre des signes de faim". Ils demandent alors aux policiers s'ils peuvent allaiter le bébé, mais font face au refus des policiers.

Pourtant, le couple ne demandait qu'une chaise à l'intérieur du commissariat, mais à l'entrée, un policier leur refuse l'accès. "Il a un peu haussé le ton. Il a commencé à dire que ce n'était pas quelque chose qui était possible, que l'on n'avait pas à imposer ça aux gens qui étaient dans le commissariat et que si on voulait le faire, il fallait le faire ailleurs", raconte Nicolas le papa. 

Le couple repart puis revient, insiste un peu. Mais en face, toujours le même refus, de la part d'un autre policier cette fois. Une attitude qui laisse sans voix le couple. "Nous, on se retrouve deux jeunes parents face à la porte fermée du commissariat et quelqu'un en uniforme qui nous dit, en gros, que l'on n'a pas le droit de nourrir notre enfant. C'était assez choquant et on se sent assez faible par rapport à cette situation", explique Nicolas. 

Une pétition pour faire changer les choses

Le jour même, le couple partage sa mauvaise expérience sur les réseaux sociaux. Puis il crée une pétition en ligne pour faire respecter le droit à l'allaitement dans les lieux de la République, qui a déjà recueilli plus de 13.000 signatures. "On n'a pas envie de punir les gens qui ont fait ça, mais c'est plutôt essayer que cette situation ne se reproduise pas pour d'autres personnes", justifie Nicolas.

À lire aussi

"Quand on vient d'avoir un bébé, il y a plein de choses à gérer, si en plus la police s'en mêle, c'est pas facile". D'autant qu'aucune loi interdit ou régit l'allaitement en public. Les femmes sont libres de le faire ou elles veulent.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/