1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Paris a un plan pour relancer le tourisme
2 min de lecture

Paris a un plan pour relancer le tourisme

ÉDITO - Après l'Île-de-France, c'est la capitale qui vient de présenter une série de mesures en faveur de ce secteur durement touché.

Des touristes sur l'esplanade du Trocadéro en février 2015
Des touristes sur l'esplanade du Trocadéro en février 2015
Eco Matin - Paris a un plan pour relancer le tourisme
02:57
Paris a un plan pour relancer le tourisme
03:00
Bénédicte Tassart & Loïc Farge

Savez-vous ce que l'on fait actuellement pour décider les touristes du monde entier à revenir chez nous ? Regardez en début de semaine : une délégation sud-coréenne était à Paris pour se laisser convaincre du bien-fondé d'un voyage dans la capitale française. Les tours-opérateurs et agents de voyage de Séoul ont visité... la préfecture de police et le PC sécurité. Dans quelques jours, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, va annoncer des mesures pour assurer la sûreté des visiteurs chinois. Il faut dire qu'entre les attentats de Paris et de Nice, le car de Chinois dévalisé près de Roissy en août dernier et les mésaventures de Kim Kardashian, la réputation française n'est plus à faire.

Les chiffres, on les connaît : un million de touristes en moins en Île-de-France sur les six premiers mois de l'année par rapport à la même période l'année dernière, et un milliard d'euros de recettes de perdus. L'Euro 2016 n'a pas fait de miracle. Les Chinois, les Japonais, les Coréens mais aussi tous les autres, se posent aujourd'hui la question : "OK pour la tour Eiffel et les châteaux de la Loire, mais serons-nous à l'abri des terroristes et des pickpockets ?"

Un million de touristes en moins en Île-de-France sur les six premiers mois de l'année

Bénédicte Tassart

C'est vraiment une manne financière qui nous échappe. Un Japonais en France dépense 190 euros par jour ; un Chinois, 185 euros (ce sont d'ailleurs les plus généreux). En Île-de-France, on estime que 75.000 entreprises et 500.000 emplois sont menacés. Rien que ça.

La capitale a donc annoncé mercredi 2 novembre un grand plan sur cinq ans, avec la construction d'un grand espace d'accueil des touristes au pied de la tour Eiffel. Il y a aussi des initiatives pour faire connaître de nouveaux quartiers parisiens : le Paris des canaux, le Paris des théâtres, le Paris de la nuit. Il faut que Paris reste la première destination mondiale, mais aussi qu'elle gagne 2% de visiteurs supplémentaires chaque année.

À lire aussi

Pareil en Île-de-France où Valérie Pécresse, à la tête de la région, annonce un pass d'accès unique aux transports et aux sites touristiques. Bref, de quoi faciliter le quotidien du touriste. Mais la confiance, ça ne se regagne pas en quelques semaines.

Le bloc-notes

Wall Street vacille devant la menace Trump. Le républicain remonte dans les sondages, le scrutin américain s'annonce incertain. Mercredi, cinquième séance de baisse consécutive à la Bourse de New York. Le CAC 40 et le Nikkei ne sont pas non plus rassurés.

La notre du jour

11 sur 20 pour Michel Sapin. Parce qu'il vaut mieux tard que jamais. Mercredi, dans le compte rendu du conseil des ministres, on remarque une petite phrase bien cachée: "Il est possible que la croissance 2016 soit légèrement plus faible que prévu". 1,5% de croissance pour cette année, c'était trop optimiste. Tout le monde le disait, sauf Bercy. Ça y est, on revient à la raison

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/