2 min de lecture Airbnb

Airbnb, Drivy, Wikicamper... Bercy va ponctionner l'économie collaborative

ÉDITO - Les particuliers qui font appellent à des plateformes comme AirBnB, Drivy, Zilok ou Wikicamper vont devoir payer des cotisations sociales.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Eco Menanteau - Bercy va ponctionner l'économie collaborative Crédit Image : MARTIN BUREAU / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau Journaliste RTL

L’économie collaborative devra passer sous la toise du fisc. Les députés ont voté jeudi 27 octobre contre ce projet du gouvernement. Ils ont finalement perdu la partie cette nuit. Bercy, toujours en quête de nouvelles cibles, découvre qu’elle ne ponctionne pas l’économie collaborative, que les revenus de la location d’une planche à voile, d’une perceuse ou celle occasionnelle de votre appartement via une plateforme comme AirBnB, Drivy, Zilok ou Wikicamper, échappent à sa tondeuse. Qu’à cela ne tienne, une mesure de création de seuil de recettes et de taxes nouvelles est immédiatement concoctée. La proposition portée par le ministre du Budget déchaîne les députés. La droite et la gauche réunies la rétorquent. Immédiatement des dizaines de milliers de français et les entrepreneurs des plates-formes qui font émerger cette nouvelle économie se félicitent du bons sens de l’Assemblée Nationale. Pauvres innocents. Ils ne connaissent pas le poids des lobbies et la puissance de Bercy. 

 
Le vote des élus n’a pas tenu plus de 24 heures. Un secrétaire d’État au Budget ne désavoue pas son administration. Il a donc mis la pression sur les élus. Résultats des courses : les loueurs vont payer des cotisations sociales dès qu’ils passeront par une plateforme collaborative. Et pas qu’un peu. Pour une location immobilière dès le seuil de recette de 23.000 euros par an, leur affiliation aux RSI, le système social et fiscal le plus décrié de la décennie, sera obligatoire. Pour la location d’une planche à voile ou d’une débroussailleuse la barre est fixée à 7.720 €  par an. Assimiler tous les participants de l’économie collaborative à des professionnels et les faire passer sous les fourches du RSI, c’est les mettre au plus près de l’enfer. Une décision que nos élus considèrent d’une extrême sévérité. Tellement sévère que son efficacité s’annonce problématique.
 
Bercy espère en tirer 10 millions d'euros l’an prochain. Une goutte d’eau face aux effets négatifs potentiels. D’abord un coup d’arrêt au développement des jeunes entreprises créatives et très high tech de ce secteur. Ensuite on va taper des revenus complémentaires, ceux qui permettent au propriétaire d’un canot de conserver une place au port grâce à des locations occasionnelles ou priver de ses droits un chômeur qui se crée un revenu d'appoint. Il est d'ailleurs probable que les loueurs modestes abandonneront les premiers ce marché. Enfin, il faut s’attendre à l’essor d’une économie au black. À moyen terme, pas sûr que la balance soit positive pour la collectivité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Airbnb Économie Bercy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7785486700
Airbnb, Drivy, Wikicamper... Bercy va ponctionner l'économie collaborative
Airbnb, Drivy, Wikicamper... Bercy va ponctionner l'économie collaborative
ÉDITO - Les particuliers qui font appellent à des plateformes comme AirBnB, Drivy, Zilok ou Wikicamper vont devoir payer des cotisations sociales.
http://www.rtl.fr/actu/conso/airbnb-drivy-wikicamper-bercy-va-ponctionner-l-economie-collaborative-7785486700
2016-10-28 11:04:00
https://media.rtl.fr/cache/uD1LxyKM7d55CCALShcZRw/330v220-2/online/image/2016/1028/7785490669_000-par8154043.jpg