1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Ouragan Irma à Saint-Martin : un journaliste décrit "un paysage de désolation"
2 min de lecture

Ouragan Irma à Saint-Martin : un journaliste décrit "un paysage de désolation"

INVITÉ RTL - Irma a touché de plein fouet Saint-Martin ce mercredi en faisant de nombreux dégâts. Rinsy Xieng raconte le chaos qui règne après son passage sur l'île.

Le passage d'Irma a ravagé 95% de l'Île de Saint-Martin.
Le passage d'Irma a ravagé 95% de l'Île de Saint-Martin.
Crédit : MOREL/SIMAX/SIPA
Ouragan Irma : "Un paysage de désolation", décrit un journaliste à Saint-Martin
05:59
Irma : "C'est vraiment un paysage de désolation", décrit un journaliste à Saint-Martin
05:59
Témoignage de Raincy Xien, journaliste à Radio Caraïbes International
05:25
Julien Sellier

Catastrophe aux Antilles après le passage de l'ouragan Irma qui a balayé Saint-Martin et Saint-Barth hier, mercredi 6 septembre. Le premier bilan très provisoire fait état de six morts sur la partie française de Saint-Martin. RTL a choisi d'inviter ce jeudi matin un grand témoin de cette catastrophe, l'envoyé spécial de notre radio partenaire RCI. Rinsy Xieng, journaliste à Radio Caraïbes Internationale, a trouvé refuge dans un hôtel de Saint-Martin lors du passage d'Irma

Les autorités commencent à peine à chiffrer l'étendue des dégâts. 95% de la partie française de l'île de Saint-Martin serait détruite d'après elles. "C'est vraiment un paysage de désolation. Les gens arrivent à peine à se relever. Aujourd'hui, les gens vont essayer de déblayer les routes. Ça a été très difficile, les équipes sanitaires sont arrivées vers les 15h. On a l'impression d'être dans un pays en guerre", décrit le journaliste à Saint-Martin. Seuls les véhicules 4X4 peuvent passer à cause des encombrants présents sur les routes. 

Un phénomène exceptionnel

Toles, gravats et poteaux électriques jonchent les rues au lendemain du passage de l'ouragan. "La population essaye de survivre dans l'attente de renforts militaires et de secours. "À Marigot où je me trouve, c'est vraiment une scène apocalyptique", témoigne Rinsy Xieng. Les témoins font état de cimetières de bateaux, "soit ils ont complètement coulé, soit ils ont été emportés par la houle et se sont retrouvés sur les berges, voire même en plein centre-ville". Le journaliste parle "d'un phénomène exceptionnel que n'avait jamais connu cette île du nord de Saint-Martin". Il explique en outre que Saint-Barthélemy est à cet instant coupé du monde. 

La préfecture soufflée, pas d'électricité ni d'eau courante

La difficulté va désormais être l'accès des secours. "Le centre de pompiers et le centre de gendarmerie ont été touchés, l'aéroport a été touché. La préfecture a quant à elle été complètement soufflée", explique Rinsy Xieng depuis Saint-Martin. Pour l'instant, il n'y a toujours aucune électricité, pas d'eau courante et les communications sont aléatoires. "J'ai pu voir de mes propres yeux des dizaines de jeunes se ruer vers le centre-ville pour piller les magasins. (...) Il faut vraiment que les forces de l'ordre débarquent ici pour pouvoir sécuriser cette zone", alerte Rinsy Xieng. 

À lire aussi

Le journaliste présent à Saint-Martin au moment du passage de l'ouragan décrit la scène : "Vous vous imaginez dans une machine à laver, vous ne voyez pas à plus de trois mètres de vous (...) Vous entendez des choses tomber autour de vous".  Selon lui, "c'est un phénomène que n'avait jamais connu Saint-Martin et je pense même la Guadeloupe". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/