2 min de lecture Otages

Otage française au Yémen : les zones d'ombre autour de la libération d'Isabelle Prime

REPLAY / ÉCLAIRAGE - La dernière otage française dans le monde, Isabelle Prime, a été libérée après avoir été retenue au Yémen depuis février.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Otage française libérée au Yémen : les zones d'ombre autour de la libération d'Isabelle Prime Crédit Image : MOHAMMED HUWAIS / AFP | Crédit Média : Béatrice Hadjaje | Durée : | Date : La page de l'émission
Béatrice Hadjaje et La rédaction numérique de RTL

Isabelle Prime sera bientôt de retour sur le sol français. L'ancienne otage française a été libérée, dans la nuit du jeudi au vendredi 7 août. Elle est attendue à Paris dans les heures qui viennent. La jeune femme de 30 ans, travailleuse humanitaire, avait été enlevée le 24 février dernier à Sanaa, au Yémen, avec son interprète.

Cette dernière avait été libérée quinze jours plus tard. Isabelle Prime, restée captive, était apparue sur une vidéo en juin demandant à François Hollande d'agir pour sa libération. Cette nuit, l'Élysée a annoncé la bonne nouvelle.

Qui étaient ses ravisseurs ?

Cependant, on sait encore peu de choses sur les conditions de sa libération. Le Yémen est dans une situation totalement chaotique depuis plus de six mois, avec une forte présence d'Al-Qaïda et une rébellion qui s'est emparée d'une partie du pays. Elle est soutenue par l'Iran, contre le régime qui lui est soutenu par l'Arabie Saoudite. Les bombardements aériens sont quotidiens.

Dans ce contexte, on ignore qui sont les ravisseurs d'Isabelle Prime. Il n'y a pas eu de revendications publiques, mais juste une vidéo en juin dernier dans laquelle on voit la jeune femme totalement à bout de force appeler à l'aide en anglais.

Quelles sont les circonstances de sa libération ?

À lire aussi
La prison de Condé-sur-Sarthe, de l'extérieur orne
Condé-sur-Sarthe : les deux surveillants libérés, la prise d'otages terminée

À l'image, son visage épuisé contraste fortement avec son visage souriant et heureux sur les photos prises juste avant son enlèvement à Sanaa en février. Isabelle Prime avait choisi de travailler au Yémen sur des programmes humanitaires. En février, le ministère des Affaires étrangères lui avait demandé de rentrer en France au plus vite compte-tenu du danger. Elle devait partir les jours suivants quand elle a été enlevée par de faux policiers.

Dans le communiqué de l'Élysée annonçant sa libération, François Hollande exprime sa gratitude au Sultan Qaboos Ubn Saïd, Sultan d'Oman. Il a œuvré pour sa libération. C'est un personnage étonnant qui dirige depuis plus de quarante ans ce pays aux frontières du Yémen, de l'Arabie Saoudite, face à l'Iran. Il a réussi l'exploit de s'entendre avec tous ses voisins qui se détestent. C'est donc lui qui a dû jouer le rôle de médiateur entre ces différentes tribus qui se font la guerre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Otages Yémen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779326627
Otage française au Yémen : les zones d'ombre autour de la libération d'Isabelle Prime
Otage française au Yémen : les zones d'ombre autour de la libération d'Isabelle Prime
REPLAY / ÉCLAIRAGE - La dernière otage française dans le monde, Isabelle Prime, a été libérée après avoir été retenue au Yémen depuis février.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/otage-francaise-au-yemen-les-zones-d-ombre-autour-de-la-liberation-d-isabelle-prime-7779326627
2015-08-07 08:41:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nleM6HbwWpU3LH4YjhlqZQ/330v220-2/online/image/2015/0807/7779326732_isabelle-prime-otage-francaise-retenue-au-yemen-a-ete-liberee-le-7-aout-2015.jpg