1 min de lecture Gilets jaunes

"On n'est pas couché" : Edwy Plenel espère que le mouvement des "gilets jaunes" continuera

VIDÉO - Pour le cofondateur de "Mediapart", le mouvement des "gilets jaunes" est une "révolte pour l'égalité" face à un monde qui considère qu'il doit "s'approprier la richesse pour lui seul".

>
Edwy Plenel - On n'est pas couché 22 décembre 2018 #ONPC Crédit Image : Capture d'écran / France 2 | Date :
Félix Roudaut
Félix Roudaut

Alors que l'acte 6 des "gilets jaunes" s'est déroulé samedi 22 décembre, Edwy Plenel ne cache pas sa sympathie pour les porteurs de chasuble. "C'est une révolte pour l'égalité", salue le cofondateur de Mediapart sur le plateau d'On n'est pas couché

Selon l'ancien directeur de la rédaction du journal Le Monde, les "gilets jaunes" ne sont pas contre l'impôt, mais réclament simplement davantage d'égalité. Or la politique conduite par Emmanuel Macron permet aux grandes fortunes de payer beaucoup moins d'impôts, tandis que les autres, notamment avec l'impôt indirect, "payent plus".

Et les mesures annoncées le 10 décembre par le président de la République ne changeront rien à la fronde des Français, selon le journaliste, notamment parce qu'elles sont tardives et insuffisantes. Emmanuel Macron, qui a cédé à cause de la confrontation, "protège le fond de sa politique", peste Edwy Plennel face à Laurent Ruquier. 

"Les gens veulent qu'on remette l'ISF", or il ne l'a pas fait, explique-t-il. Et Edwy Plenel d’espérer que cette révolte, qui lutte contre un monde qui considère qu'il doit "s'approprier la richesse pour lui seul", "continuera" et "passera le cap" des fêtes de Noël.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Médias Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants