1 min de lecture Industrie

Oeufs : le groupe Avril arrête les poules en cage après les scandales

Le groupe Avril met fin aux œufs de poules élevées en cage à l'horizon 2025. Cette annonce fait suite à une vidéo publiée par l'association L214 qui épinglait les techniques de production intensives du groupe industriel français.

Élevage de poules pondeuses dans la région Pays-de-Loire.
Élevage de poules pondeuses dans la région Pays-de-Loire. Crédit : GILE MICHEL/SIPA
Camille Descroix
Camille Descroix

Le groupe agro-industriel Avril (Matines, Lesieur...) a annoncé mettre fin à la production et la commercialisation des œufs de poules élevées en cage, via un communiqué publié le vendredi 21 juin. Cette décision intervient alors que l'association L214 avait publié une vidéo choc de milliers de poulets entassés au sol dans des conditions sanitaires déplorables, en mai dernier.


Leader dans le secteur, la société assure que ses œufs seront "exclusivement issus d’élevages français de poules élevées au sol, en plein air, ou selon le mode de production biologique" à l'horizon 2025. Sa marque Matines avait déjà annoncé ce virage vers l’œuf "alternatif" en octobre dernier. Dans son communiqué, Avril s'engage à "accompagner ses partenaires éleveurs dans le cadre d’un plan de conversion prenant en compte les spécificités de chaque élevage".

L'association L214, qui protège la condition animale, s'est réjouie de cette annonce via son compte Twitter. Cette dernière se bat depuis des années pour mettre fin à cette production intensive. Selon un rapport de l'association, publié en septembre 2018, 800 millions de poulets sont élevés chaque année en France, dont 83% en production intensive.

Lire la suite
Industrie Consommateur Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants