1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Foncia s'excuse pour avoir demandé à un couple de retirer le drapeau français de leur jardin
1 min de lecture

Foncia s'excuse pour avoir demandé à un couple de retirer le drapeau français de leur jardin

Un syndic a écrit à un couple de retraités Niçois pour leur demander de retirer le drapeau tricolore installé dans leur jardin. Le président du groupe s'est désolidarisé de cette initiative.

Un drapeau français installé à un balcon (illustration)
Un drapeau français installé à un balcon (illustration)
Foncia s'excuse pour avoir demandé à un couple de retirer le drapeau français de leur jardin
00:00:56
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Des habitants d'un immeuble de Nice (Alpes-Maritime) se sont retrouvés bien malgré eux au coeur de l'affaire dite du drapeau. Le 9 septembre dernier, Foncia, syndic de copropriété de l'immeuble, a écrit à un couple de Niçois une lettre dans laquelle il leur demande de retirer le drapeau français installé dans leur jardin. "Suite à notre dernière visite d'immeuble, nous avons pu constater l'installation de votre drapeau français dans votre jardin". Un détail qui visiblement ne plaît pas à Foncia, dont un agent local a demandé aux propriétaires de retirer le drapeau.

"Nous tenions à vous remercier de votre patriotisme mais sachant que les activités sportives estivales sont terminées, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir le déposer afin d'éviter tout débordement". Foncia, dans son message, dit compter sur la "collaboration et la compréhension" des concernés. 

Un drapeau en hommage aux victimes de l'attentat de Nice

Interrogés par Nice Matin, les retraités visés ont expliqué qu'il s'agissait d'un hommage aux victimes de l'attentat de Nice. Sur Internet où la lettre du syndic a été diffusée, les internautes hésitent entre colère et dégoût.

Foncia se désolidarise de son syndic local et présente ses excuses

Foncia a finalement réagi dans l'après-midi dans un communiqué. L'entreprise condamne "l'action faite en local qui ne reflète en rien la politique du groupe". Le président du groupe, François Davy, "va personnellement appeler le copropriétaire afin de lui présenter ses excuses au nom du groupe". Le couple de Niçois va donc pouvoir continuer de dresser un drapeau français dans leur jardin.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/