1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Disparition de Steve : une information judiciaire pour "homicide involontaire" ouverte
2 min de lecture

Disparition de Steve : une information judiciaire pour "homicide involontaire" ouverte

Une information judiciaire "contre X" pour "homicide involontaire" a été ouverte après la disparition de Steve à Nantes le 21 juin. Selon nos informations, son corps a "très probablement" été retrouvé hier dans la Loire, une autopsie doit le confirmer dans la journée.

Les recherches se poursuivent après la disparition de Steve
Les recherches se poursuivent après la disparition de Steve
Crédit : Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
Nantes : le corps retrouvé dans la Loire est "très probablement" celui de Steve
01:43
Nantes : le corps retrouvé dans la Loire est "très probablement" celui de Steve
01:43
Nicolas Bauby, le correspondant RTL, en plein reportage
Nicolas Bauby
Journaliste

Une information judiciaire "contre X" pour "homicide involontaire" a été ouverte après la disparition de Steve à Nantes le 21 juin. Lundi, un corps a été retrouvé dans la Loire à Nantes. Selon nos informations, il s'agirait bien du corps de l'animateur scolaire de 24 ans, une autopsie doit le confirmer ce mardi 30 juillet. 

"L'autopsie du corps découvert hier après-midi dans la Loire, ainsi que l'ensemble des investigations aux fins d'identification, seront réalisées dans le cadre de cette information judiciaire", a indiqué la procureur de la République de Nantes ce mardi.

En fin d'après-midi, un corps avait été retrouvé "en état de décomposition extrême".  Le corps a été repêché juste à côté de la fameuse grue jaune de Nantes, à 800 mètres de l'endroit où il a disparu. Il a dérivé avec le courant, les marées, remonté la Loire. La famille de Steve, qui ne savait pas nager, aurait reconnu un collier lui appartenant.

Le jeune homme avait disparu le 21 juin, jour de la Fête de la musique, peu après l'intervention des forces de l'ordre venues mettre fin à une soirée électro. 14 personnes étaient alors tombées dans la Loire dans des circonstances encore assez floues. Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, a saisi l'IGPN, la police des polices.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/