1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. David Hamilton : Flavie Flament dans "une grande révolte" et "dévastée", dit son éditrice
1 min de lecture

David Hamilton : Flavie Flament dans "une grande révolte" et "dévastée", dit son éditrice

DOCUMENT RTL - Karina Hocine, l'éditrice de Flavie Flament, décrit l'état d'esprit de l'animatrice après avoir appris la mort de David Hamilton.

Le photographe David Hamilton retrouvé mort le 25 novembre 2016
Le photographe David Hamilton retrouvé mort le 25 novembre 2016
Crédit : Ingo Wagner / dpa / AFP
David Hamilton : Flavie Flament dans "une grande révolte" et "dévastée", dit son éditrice
01:16
Ludovic Vandekerckhove & Eléanor Douet

Quelques heures seulement après l'annonce du décès de David Hamilton, le 25 novembre au soir à son domicile parisien, l'éditrice de La Consolation, livre dans lequel Flavie Flament accuse David Hamilton de l'avoir violé quand elle avait 13 ans, s'est exprimée. Karina Hocine décrit "une grande révolte" chez Flavie Flament à l'annonce de la mort du photographe britannique.

"C'est sans doute le sentiment qui traversait ses propos, sa voix, lorsque je l'ai eu au téléphone", précise-t-elle. "Flavie Flament est dévastée. Je crois que toutes les victimes de David Hamilton le sont. Elles étaient toutes, avec bien entendu ces sentiments toujours partagés, de se dire qu'une telle façon de sortir n'est probablement pas la plus humaine et en même temps, lorsqu'une vie a été dévastée et qu'elle est jalonnée de telles souffrances, la colère doit probablement prendre le dessus".

"Depuis quelques jours, même quelques semaines, il menaçait éditeurs et groupe de presse de porter plainte et les choses ne venaient pas pour les raisons que vous imaginez. C'est dans une certaine mesure, une forme d'aveu", conclut Karina Hocine. 

Par sa lâcheté, il nous condamne à nouveau au silence.

Flavie Flament

Dans un communiqué, Flavie Flament a exprimé sa consternation. "Je viens d'apprendre le décès de David Hamilton, l'homme qui m'a violée quand j'avais 13 ans. L'homme qui a violé de nombreuses petites filles, dont certaines se sont manifestées avec courage et émotion ces dernières semaines. C'est à elles que je pense. À cette injustice que nous étions en train de combattre ensemble. Par sa lâcheté, il nous condamne à nouveau au silence et à l'incapacité de le voir condamné. L'horreur de cette annonce ne saura jamais effacer celles de nos nuits blanches".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/