1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Monseigneur André Vingt-Trois souhaite "ouvrir un chemin de réflexion et d'analyse sur la famille"
1 min de lecture

Monseigneur André Vingt-Trois souhaite "ouvrir un chemin de réflexion et d'analyse sur la famille"

REPLAY / INVITÉ RTL - Du 4 au 25 octobre, le pape François et les cardinaux seront réunis pour un nouveau synode ordinaire sur le thème de la famille.

Monseigneur André Vingt-Trois, invité du Grand Jury le 5 avril 2015
Monseigneur André Vingt-Trois, invité du Grand Jury le 5 avril 2015
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / Abacapress
Mgr André Vingt-Trois, invité du "Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro", le 5 avril 2015 (première partie)
29:39
Mgr André Vingt-Trois, invité du "Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro", le 5 avril 2015 (2ème partie)
23:50
Monseigneur André Vingt-Trois, invité du "Grand Jury", le 05 avril 2015
53:33
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Après un synode exceptionnel en 2014, un second synode ordinaire est prévu en octobre 2015. L'occasion pour les chrétiens d'aborder une nouvelle fois les thèmes de la famille. "J'ai plusieurs idées mais je ne voudrai pas entrer dans le jeu médiatique des cardinaux, a lancé Monseigneur André Vingt-Trois avant de préciser, si j'avais la réponse, il n'y aurait pas de synode". 

"Sur la famille, je pense que l'intention du pape telle qu'il l'a exprimée depuis février 2013, c'est d'ouvrir un chemin de réflexion, d'analyse de la situation", a-t-il expliqué alors que la place des personnes divorcés mais aussi le mariage homosexuel sont des points de discorde entre les cardinaux

"L'Église est confrontée tous les jours à cette réalité"

"L'Église est confrontée tous les jours à cette réalité. Ce n'est pas parce qu'elle ne partage pas les critères de la société qu'elle ne les connaît pas", s'est défendu le cardinal refusant de céder à "la bulle occidentale". "Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'ouverture mais ça veut dire que cette question est une question de cheminement personnel et d'approfondissement", a-t-il détaillé. 

Ce n'est pas parce que nous n'avons pas une boutique 'ici homosexuel chrétien' qu'ils ne sont pas respectés

Monseigneur André Vingt-Trois

Un cheminent personnel notamment pour évoluer sur la question du mariage pour tous. Si Monseigneur André Vingt-Trois a refusé de prendre position, il n'a pas fermé la porte. "Dans l'Église, la place n'est pas définie par quelqu'un qui dit 'vous représentez telle catégorie, vous avez le droit à tant de jetons", a-t-il lancé précisant que tous les chrétiens qui souhaitent vivre en chrétien le peuvent. "Ce n'est pas parce que nous n'avons pas une boutique avec une vitrine inscrit 'ici homosexuel chrétien' qu'ils ne sont pas respectés".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/