1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Momppy Mpoppy, la poupée sud-africaine qui va au-delà des clichés
2 min de lecture

Momppy Mpoppy, la poupée sud-africaine qui va au-delà des clichés

La créatrice de Momppy Mpoppy veut proposer une poupée dans laquelle les petites filles de culture afro se reconnaissent.

La poupée Momppy Mpoppy est expédiée depuis l'Afrique du Sud
La poupée Momppy Mpoppy est expédiée depuis l'Afrique du Sud
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani

Une peau foncée, des cheveux crépus, des vêtements colorés et originaux, la poupée Momppy Mpoppy n'a pas grand-chose à voir avec Barbie. Créée par Maite Makgoba, jeune entrepreneuse de 26 ans, la poupée est vendue à treize euros et est expédiées depuis Johannesburg, capitale de l'Afrique du Sud. "Nous sommes en train de créer une conscience, que notre peau noire et nos cheveux afros sont beaux comme ils sont", estime Maite Makgoba. Alors que les médias ont encore tendance à stigmatiser, caricaturer, voire, moquer, les coiffures afro, cette cheffe d'entreprise ne croit pas si bien dire. 

"Nous voulons que les enfants voient la beauté en Mpoppy, et qu'elles se voient elles-mêmes lorsqu'elles jouent avec elle, explique Maite Makgoba. Les poupées sont souvent blanches, les gens célèbres dans les magazines sont blancs, même en Afrique du Sud où la majorité de la population est noire". Selon elle, il s'agit de proposer une alternative. 

Dans l'atelier de Johannesburg, les poupées, d'abord assemblées en Chine, sont habillées, préparées et envoyées aux distributeurs, pour être vendues au prix de treize euros. Leurs vêtements sont cousus à la main et il est même possible de commander une reproduction miniature de votre tenue, pour que la poupée vous ressemble vraiment. Prochaine étape pour Maite Makgoba : trouver des supermarchés voulant bien les vendre, et exporter sa production vers d'autres pays. 

La rareté des poupées de couleur noire

Bien sûr (et heureusement), il ne s'agit pas de la première poupée de peau noire commercialisée. Barbie a eu des déclinaisons avec une peau foncée, mais la fabrication de ces jouets est plutôt exceptionnelle. L'une des dernières en date, la "Barbie Fasion Design Maker African-American Doll", a suscité la polémique aux États-Unis l'année dernière, car elle était vendue deux fois plus chère que la version à peau blanche.

À écouter aussi

En 2014, une autre poupée allant au-delà des clichés a fait parler d'elle : Lammily, avec des proportions plus proches de la réalité

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/