1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Mode : 7 créatrices françaises qui lient style et éthique
6 min de lecture

Mode : 7 créatrices françaises qui lient style et éthique

PORTRAITS - Tour de France de Paris à la Corse en passant par Biarritz de ces femmes qui imaginent des fringues pour nous habiller tout en faisant le bien autour de soi. L'éthique, c'est chic.

Yayou, The French Pique et Savage, des marques éthiques made in France
Yayou, The French Pique et Savage, des marques éthiques made in France
Crédit : Yayou ; the French Pique ; Savage
Arièle Bonte
Arièle Bonte

Elles jurent par le style sans renoncer à l'éthique. On vous avait déjà présenté Marie Beauchesne, fondatrice de la griffe féministe Ypsylone et Edwige Tuarze de la marque responsable Éléa & Cybèle... Place aujourd'hui à d'autres créatrices françaises qui, de Paris à la Corse en passant par le Pays Basque réinventent les codes de la mode.

Leur crédo ? Le (bon) choix des matières, du "Made in France" pour la plupart d'entre-elles, ou encore du fait à la main. Résultats ? Ces jeunes femmes imaginent des collections bien loin de la "fast fashion" des grandes enseignes populaires mais proposent des pièces souvent en petite quantité, à des prix un peu plus élevés que dans les boutiques que l'on retrouve dans tous les centres commerciaux français.

Mais ces femmes garantissent à leur clientèle une sensation unique : celle de porter un vêtement qui raconte une histoire et qui permet d'une façon ou d'une autre de faire du bien autour de soi. On fait les présentations avec 7 d'entre elles.

1. Elles disent "Yayou" au "made in France"

Nabilla Benattia pour Yayou
Nabilla Benattia pour Yayou
Crédit : Yayou

C'est quoi ? Yayou c'est d'abord un concept simple : une collection mensuelle composée de cinq pièces imaginées à partir d'un thème précis. Après avoir chatouillé le succès, la marque sort de son carcan d'exclusivité et décide de se concentrer sur une mode "permanente", ponctuant de temps en temps leur actualité de collections capuscules et de pièces en édition limitée.

À écouter aussi

C'est qui ? Derrière cette marque "made in France", on retrouve Aliénor et Victoria, deux sœurs pour qui la mode est un "vestiaire idéal" que l'on confectionne de A à Z, à la main, en petite quantité et à Paris. 

Pourquoi on aime ? Pour le choix des matières qu'on a envie de toucher derrière nos écrans tout comme le style à la fois minimaliste et très chic. Mention spéciale à ce t-shirt "papouille" (39 euros) et aux collections exceptionnelle audacieuses en collaboration avec l’artiste touche-à-tout Margaux Avril et Nabilla Benattia (oui oui) plus naturelle que jamais. 

Retrouvez Yayou sur son site InternetFacebook et Instagram

2. La culotte engagée de Melody Land

C'est quoi ? "Falzar", c'est le petit nom de cette marque qui se concentre dans la fabrication de culottes, elles aussi "made in France", avec emballage zéro déchet, s'il vous plaît. 

C'est qui ? La fondatrice de la marque s'appelle Melody Land (sur Internet, dans la vraie vie on ne sait pas). Elle ne passe pas son temps à confectionner des culottes, elle est également la co-fondatrice d'une agence de booking (Maquerelle, spécialisée dans les nuits parisiennes), DJ (sous le nom de Money Penny) et co-fondatrice d'un collectif d'artistes ("blancs montés"). Bref, la fille ne chôme pas. 

Pourquoi on aime ? Parce que c'est toujours chouette de savoir d'où viennent nos dessous et qu'en plus, avec Falzar, une pièce achetée = "des fonds reversés à des associations d'aides aux femmes".

Retrouvez Falzar sur Facebook et Instagram

3. "La French Pique" de Paris à San Francisco

¿ BEST TEAM WEARING LAFRENCHPIQUE ¿¿¿¿ @cabmonamour #madeinfrance

Une publication partagée par La French Pique (@lafrenchpique) le

C'est quoi ? Une marque qui s'adresse à toutes et tous (même à votre animal de compagnie !), du fait-main, des matières organique ou issues du recyclage, un univers parisien, geek et intellectuel, autant de styles pour deux spécialités : le crochet et la broderie qu'elle s’attelle à Paris et se vent de Pékin à San Francisco. 

C'est qui ? Johanna Piettre est la seule paire de mains à s'occuper de "La French Pique". C'est elle qui crochète headbands (22 euros), sacs (95 euros), hauts (65 euros) et autres nœuds papillons (60 euros) pour sa marque. 

Pourquoi on aime ? Parce que c'est original, et que l'option sur-mesure nous permet de voir nos rêves de broderie exaucées.

Retrouvez La French Pique sur son site InternetFacebookTwitter et Instagram

4. Les jumelles qui disent oui à la mode vegan

C'est quoi ? Leur boutique est un manifeste, pas étonnant qu'elle soit baptisée "Manifeste011", en référence au texte "anti-fashion" publié par la gourou de la mode Lidewij Edelkoort en 2015, au commencement (pour le 0) et à novembre (11), le mois du véganisme, précisent les fondatrices de la boutique dans un article des Inrocks. Le boutique sera en ligne et dans un espace à Paris et on y trouvera des vêtements (issus de marques vegan, bien sûr), mais aussi "des collections vegan de marques qui ne le sont pas", détaille Maud Pouzin à Cheek Magazine.

C'est qui ? Maud et Judith Pouzin sont sœurs jumelles, végétariennes, bientôt vegan, trentenaires et ont pu financer leur projet de boutique grâce à une campagne Ulue (complétée à 108%). Ce qui leur a mis le pied à l'étrier ? Le documentaire The True Cost, réalisé en 2015 par Andrew Morgan est dans lequel il décrypte les conséquences environnementales de la "fast fashion" (spoiler : ce n'est pas j