1 min de lecture Burkina Faso

Militaires français accusés de pédophilie au Burkina Faso : la scène avec la fillette aurait été filmée

REPLAY - Les deux militaires français accusés d'agressions sexuelles sur une fillette de 5 ans auraient filmé la scène avec une caméra oubliée.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Deux militaires français sont soupçonnés d'abus sexuel sur mineurs au Burkina Faso Crédit Image : ERIC FEFERBERG / AFP | Durée : | Date : La page de l'émission
Julien Quelen
Julien Quelen
Journaliste RTL

Quelques semaines après le scandale de pédophilie qui avait éclaboussé l'armée française en Centrafrique, une nouvelle affaire pour des faits présumés similaires vient écorner l'image des forces françaises stationnées au Burkina Faso. Mardi, le ministère de la Défense a suspendu deux militaires français accusés d'agressions sexuelles sur deux jeunes Burkinabées dont l'une serait âgée de 5 ans et dont les parents étaient amis avec les agresseurs présumés

Selon une source proche de l'enquête la scène des attouchements aurait été filmée avec une caméra oubliée chez les parents de l'enfant et c'est le père de la fillette, après avoir visionné les images, qui aurait porté plainte. 

L'armée doit être irréprochable, ce qui ne veut pas dire qu'il ne puisse pas y avoir de moutons noirs

Le général Trinquant
Partager la citation

Pour le général Trinquant, ces faits rapportés sont tout simplement inadmissibles. "C'est une affaire très grave. C'est à la fois scandaleux et inadmissible. Des mineurs, dans un pays amis dans lesquelles les forces françaises sont déployées pour lutter contre le terrorisme, des choses comme ça ne peuvent pas être admises". 

Pour l'ancien chef de la mission militaire auprès des Nations unies, même si les critères de recrutement des soldats français sont très strictes, des dérives peuvent toujours survenir. Pour l'heure, il s'agit donc de mener l'enquête afin que la justice puisse intervenir. "L'armée doit être irréprochable, ce qui ne veut pas dire qu'il ne puisse pas y avoir de moutons noirs qui aient pu transgresser les consignes qui leur ont été données. Maintenant il faut une enquête, il faut que les faits soient avérés, qu'on puisse réellement prouver ce qui s'est passé et à ce moment là que la justice passe", a-t-il ainsi conclu au micro de RTL

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Burkina Faso Armée Viol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants