1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Michel Houellebecq se dit "probablement islamophobe"
1 min de lecture

Michel Houellebecq se dit "probablement islamophobe"

Dans une interview au "Guardian", l'écrivain se dit "probablement islamophobe", tout en précisant que le mot "phobie" signifie "peur" plutôt que "haine".

Michel Houellebecq le 19 janvier 2015 à Cologne, en Allemagne (archives).
Michel Houellebecq le 19 janvier 2015 à Cologne, en Allemagne (archives).
Crédit : PATRIK STOLLARZ / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Michel Houellebecq fait une nouvelle fois polémique. En promotion en Grande-Bretagne à l'occasion de la parution en version anglaise de son dernier livre "Soumission",l'auteur français a répondu "probablement, oui" au Guardian qui lui demandait s'il était islamophobe. Et l'écrivain de préciser dans la foulée " mais le mot 'phobie' signifie 'peur' plutôt que 'haine'".

"La peur du terrorisme" ajoute-t-il. Même si les terroristes sont très peu nombreux, "des gens très peu nombreux peuvent avoir un puissant effet. Ce sont souvent les minorités les plus résolues qui font l'Histoire", souligne Michel Houellebecq.

Je ne ressens pas le besoin de m'excuser

Michel Houellebecq

Le traitement de l'islam dans la littérature et les médias est devenu "obsessionnel" en Occident explique l'écrivain de 59 ans dans cette interview publiée le dimanche 6 septembre, reconnaissant par ailleurs son dernier ouvrage participe à cette tendance. Néanmoins, il assure ne pas ressentir "le besoin de m'excuser. Il est impossible d'augmenter la proportion qu'occupe déjà l'islam dans les informations. Nous sommes déjà presque à 100%", explique-t-il.

Lors de la sortie de "Soumission" en janvier dernier, qui décrit une France islamisée en 2022 après l'élection à la présidence de la République du chef d'un parti musulman, l'écrivain assurait que son livre n'était pas "islamophobe".

À lire aussi

En 2002, les prises de positions Michel Houellebecq sur l'islam, qui lui valent de faire l'objet d'une protection policière, avait déjà fait des vagues. Il avait été accusé par des associations d'inciter à la haine raciale après avoir déclaré: "La religion la plus con, c'est quand même l'islam. Quand on lit le Coran, on est effondré… effondré!".


La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/