1 min de lecture Seine-et-Marne

À Melun, une locataire de HLM lègue 750.000 euros à la ville

Une vieille dame qui vivait seule a laissé une fortune à la municipalité, assortissant son testament d'exigences bien précises.

Un immeuble HLM le 13 septembre 2013 (illustration).
Un immeuble HLM le 13 septembre 2013 (illustration). Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Dans le quartier du square de l'Orient, à Melun (Seine-et-Marne), les habitants n'en reviennent pas. Une habitante d'un immeuble HLM est morte en léguant 748.320 euros à la ville, comme le rapporte Le Parisien ce mardi 30 juin. 

Odette Schermack, une "demoiselle très âgée", vivant seule dans un "modeste appartement" d'une barre HLM, est décédée en mars dernier. "Dans son testament, elle a posé sur le papier ses dernière volontés, indique le quotidien. Elle a ainsi désigné la ville comme son légataire universel de ses contrats d’assurance-vie (748.320 euros), 'à condition que la commune de Melun remette 100.000 euros à la Fondation de France qui a elle-même l’obligation de l’utiliser pour moitié pour la recherche contre la myopathie et pour l’autre moitié pour la recherche contre la mucoviscidose'". 

La ville veut honorer sa mémoire

Ce legs généreux a été validé lors de la dernière réunion du conseil municipal de Melun. "Il faudra qu’on trouve comment la remercier à titre posthume", confie au Parisien l'adjoint au maire chargé des finances Kadir Mebarek (UDI). Dans l'opposition, le socialiste François Kalfon espère que "ce legs sera utilisé dans la section investissements pour les Melunais".

Si j’avais plus de 748.000 euros, je partirais d’ici et je m’achèterais un pavillon loin de Melun !

Un habitant du quartier
Partager la citation

Interrogés par le journal, les voisins de la vieille dame sont stupéfiés. "On ne la voyait plus. Personne n’a su ici qu’elle était décédée C’était une dame très gentille. On parlait ensemble le matin quand on se croisait", se souvient Marie-Agnès. "Elle n’avait pas de famille. Elle aurait pu donner à la Ligue contre le cancer", regrette Nathalie, une autre locataire. "Ou aux Paralysés de France pour acheter des fauteuils roulants !", renchérit Marie-Agnès. Un autre riverain ne cache pas sa surprise : "Je n’aurais pas cru que quelqu’un habitant ici possède cette somme ! Si j’avais plus de 748.000 euros, je partirais d’ici et je m’achèterais un pavillon loin de Melun !"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seine-et-Marne Héritage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants