4 min de lecture Martin Schulz

Martin Schulz, le plus Français des hommes politiques allemands

REPLAY - "L'Obs" s'est intéressé cette semaine à Martin Schulz, opposé à Angela Merkel en vue des élections législatives de septembre.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Martin Schulz, le plus Français des hommes politiques allemands Crédit Image : AFP / Emmanuel Dunand | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier et La rédaction numérique de RTL

Ce n'est pas la première fois que l'on entend ce genre d'histoire, mais cela choque toujours. C'est à lire dans Le Parisien ce jeudi 6 juillet au matin : une filiale belge d'EDF a appelé plusieurs de ses salariés jeudi dernier : "Je te laisse un message pour te dire que ce n'est pas la peine de venir travailler demain." Un salarié raconte : "Je n'en suis pas revenu. Dans le message, mon chef m'expliquait de façon très mécanique, comme s'il lisait un texte, que mon contrat prenait fin ce jour pour raisons économiques. Je ne lui en veux pas, je sais qu'on l'a forcé à procéder de la sorte".
 
Pour certains de ces collègues, c'est plus rude encore. Après le coup de fil, ils ont carrément retrouvé leurs affaires dans un carton déposé à l'accueil alors que leur casier était censé être fermé à clé. Le syndicat belge Gazelco parle de terrorisme social. La direction du groupe EDF à Paris reconnait des maladresses. Le grand patron, Jean-Bernard Levy, va adresser aujourd'hui un courrier aux fédérations syndicales pour dénoncer des pratiques inappropriées qui ne sont pas fidèles aux valeurs du groupe. Certains syndicats souhaitent porter l'affaire devant les prud'hommes.

À 67 ans, elle entre à la fac

C'est une revanche sur la vie. Faïza vient de réussir son diplôme d'accès aux études universitaires. C'est Le Progrès qui raconte son histoire. Cette retraitée lyonnaise est née en 1951 dans le massif montagneux des Aurès, dans l'est de l'Algérie. Elle devient institutrice, mais en arrivant en France, à 24 ans, faute d'avoir pu faire valider une équivalence de ses diplômes, elle ne peut plus exercer son métier. L'urgence était de trouver un travail. Elle fera toute sa carrière comme agent de la ville de Lyon.

"Il me manquait quelque chose dans ma vie. Je ne me suis jamais sentie vraiment entière", confie Faïza. "Les femmes de mon âge, dit-elle, rêvent d’une croisière, de vacances aux Seychelles". Mais L’idéal de Faïza c’est l’université, "ce lieu magique, inaccessible, jusqu’ici." Un jour, à 65 ans, elle prend sa décision : "J’ai fait mon devoir, je me suis occupée de ma famille. Je me suis dit qu’il était temps de m’occuper de moi."

Elle tente d’abord de passer un bac littéraire en candidate libre, mais il y a trop de matières et malgré sa volonté de fer, cela ne fonctionne pas. Pas question de renoncer pour autant : elle s’inscrit pour passer le Diplôme d’accès aux études universitaires. Cours le soir et le samedi matin, ses enfants la soutiennent. Ses petits-enfants sont un peu intrigués : "Mamie va à l’école ! Ils me demandaient si j’avais eu des bonnes notes !" Elle obtient son diplôme avec mention bien, grâce à un 17 en français et un 17 en histoire. En septembre, elle franchira les portes de l'université. Faïza est inscrite en licence d'histoire-sciences politiques, pour le plaisir, dit-elle. "Tout ce que je fais, c'est pour le plaisir".

Toute la presse locale se fait l'écho des résultats du bac

À lire aussi
Après sa victoire étriquée aux législatives, Angela Merkel est à la recherche d'une majorité stable Allemagne
Allemagne : les sociaux-démocrates prêts à "discuter" pour sortir de la crise

Des pages entières où sont listés les noms des bacheliers. Des photos de Une montrant des adolescents qui scrutent de panneaux d'affichage, s'embrassent, crient. "Une journée riche en émotion", titre Le Courrier de L'OuestLe Courrier Picard, lui, s'intéresse aux repêchés qui remettent ça dès ce matin. "Une très bonne cuvée en Haute-Garonne", écrit La Dépêche du Midi. 81.4% de réussite du premier coup, c'est mieux que les 78.6% au niveau national.

L'Éclair des Pyrénées note qu'il y a 257 mentions très bien dans le BéarnNord Littoral a compté dans sa région trois bacheliers au-dessus de 20 de moyenne. Thibaud, en première page de Sud-Ouest Pays Basque, est à 20.37 ! Dans Le Télégramme, c'est Ninon qui a les honneurs; avec 20.88. À la Une de La République des Pyrénées, Damien a 20 tout ronds. Et pour Le Petit Bleu d'Agen, c'est Léa, avec 19.71.

Un chancelier qui n'a pas eu son bac

"Voulez-vous d'un chancelier qui n'a pas eu son bac ?" Question posée aux Allemands par le social-démocrate Martin Schulz, candidat face à Angela Merkel aux prochaines élections de septembre. On connait Martin Schulz, ancien président du parlement européen au français impeccable. Dans le portrait que lui consacre L'Obs cette semaine, on le découvre ancien libraire et très attaché à la ville de Morlaix, dans le Finistère.

Martin Schulz, 61 ans, n'est pas un produit de l'élite. Il a abandonné l'école et a ouvert une librairie avant de se lancer en politique, d'où sa question sur le chancelier sans bac. "Il est convaincu qu'il est temps de penser aux classes populaires, que les peuples sont fatigués d'attendre", dit Marylise Lebranchu, ancienne maire socialiste de Morlaix.
 
Tous les étés, raconte L'Obs, Martin Schulz avale d'une traite, au volant de sa Volvo, les 1000 km qui le séparent de Morlaix. C'est un pèlerinage. La première fois qu'il a fait ce voyage, c'était il y a quarante ans dans un car plein d'Allemands pour visiter la vieille cité du Finistère qui venait d'être jumelée avec Würselen, sa petite ville minière de Rhénanie.
 
Ensuite, il a pris l'habitude de débouler dès qu'il en avait l'occasion avec son groupe de jeunes sociaux-démocrates allemands et leur cargaison de bière teutonne. Leurs homologues français du mouvement des jeunes socialistes les retrouvaient à l'hôtel de la poste, chambre 30. Des liens très forts se tissent, pour autant, à Morlaix, les Allemands ont laissé un très mauvais souvenir. La place des otages, au pied de la mairie, le rappelle. Cette histoire a bouleversé Martin Schulz. "Il en parle souvent avec les gens d'ici, avec le besoin de se faire pardonner", confie l'un de ses amis bretons.
 
Une bande de copains, donc. Les mêmes aujourd'hui. Avec Marilyse Lebranchu, ils sont nés ensemble à la politique et n'ont cessé de se soutenir dans leurs campagnes respectives. Lorsque Nicolas Sarkozy remet la Légion d'honneur à Martin Schulz en 2010, il découvre, ébahi, ce fan-club improbable qu'il va qualifier de "nid de pécheurs bretons". "Martin Schulz le Français", titre L'Obs. Les copains de Morlaix veulent croire que l'Allemagne s'offrira un chancelier breton.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Martin Schulz Allemagne La revue de presse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants